Al Qods-Berceau des religions, toujours dans le cœur et la conscience des Marocains

Par Mostafa NAZIH/

Casablanca – Quand on rappelle, ici et ailleurs, qu’Al Qods Acharif a été toujours au centre des préoccupations des Marocains, dirigeants et peuple, c’est pour rappeler également que cette ville bénie est le berceau des religions et restera toujours au cœur des évènements tant que la stratégie de sa judaïsation est, malheureusement, à l’affiche.

C’est justement autour du cachet culturel arabe et musulman de la ville Sainte qu’une Conférence culturelle a été organisée, samedi après-midi au Salon international de l’Edition et du Livre (SIEL) de Casablanca, par l'Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif, en collaboration avec le ministère de la Culture et de la Communication – département de la Culture. Et c’est autour du thème d’« Al Qods : Pour une prise de conscience humaine internationale de son histoire et de son patrimoine commun », que cette conférence a réuni une pléiade d’intellectuels, écrivains et chercheurs de Palestine et du Maroc.

Au cours de cette rencontre, qui s’est déroulée en présence de nombre d’ambassadeurs arabes accrédités au Maroc, les participants ont abordé des sujets liés à l’histoire d’Al Qods Acharif et la politique et les pratiques de l’occupation israélienne visant à sa judaïsation en faisant disparaitre ses caractères arabes et son cachet islamique.

Ils ont souligné que l’organisation de telles rencontres est de nature à contribuer à la prise de conscience quant à la réalité de l’histoire d’Al Qods Acharif et à rétablir la vérité sur l’origine des évènements historiques ainsi qu’à faire connaitre le patrimoine culturel de cette ville sainte que les extrémistes juifs tentent de changer et de falsifier conformément à leurs interprétations erronées de son passé.

Auparavant, le directeur en charge de l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif, Mohamed Salem Cherkaoui, avait souligné que cette rencontre vise à mettre en valeur des aspects de l’histoire d’Al Qods et ce, dans le cadre des efforts de l’Agence pour préserver le cachet arabe et islamique de cette ville bénie.

Al Qods Acharif a été toujours au centre des préoccupations des Marocains, a-t-il rappelé, passant en revue certains des projets et programmes réalisés ou en cours de réalisation par l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif.

L'ambassadeur de Palestine à Rabat, Jamal Choubki, avait également fait remarquer que les autorités d'occupation se sont engagées dans la mise en œuvre de politiques unilatérales systématiques visant à effacer l'héritage arabe et islamique à Al Qods et à judaïser complètement la ville sainte en vue d’imposer leur projet du Grand Jérusalem.

Il a aussi attiré l’attention sur les pratiques terroristes de l’occupation envers le peuple palestinien et la promulgation de lois racistes visant à vider notamment Al Qods de ses habitants.

De la tribune de cette conférence, l’un des participants, Mohamed Redouane en l’occurrence, chercheur dans les questions arabes et directeur de "Labib.ma", a fait particulièrement un exposé sur les allégations intellectuelles de l’orientalisme juif sur Al Qods, et a conclu que, malheureusement, le message de ces orientalistes juifs passe, laisse des traces et que, pour le contrecarrer, les chercheurs arabes se doivent d’être davantage présents dans les forums culturels internationaux ainsi que dans les médias étrangers en vue de le réfuter et rétablir la vérité.

D’autres participants ont rappelé qu’Al Qods Acharif est, pour les palestiniens et les musulmans, la ville de la cohabitation religieuse et de la Paix et souligné notamment qu’elle restera toujours au cœur des évènements tant que la stratégie de sa judaïsation est à l’affiche.

Outre Jamal Choubki, Mohamed Redouane et le modérateur Mohamed Salem Cherkaoui, ont également pris part à cette importante conférence Nodmi Ajo’ba, Professeur d’histoire et d’archéologie à l’Université palestinienne de Beir Zeit, Mohamed Haouache, Professeur à l’Université Moulay Ismail à Béni Mellal, et Nabil Essaadoun, du Forum culturel d’Al Qods en Jordanie.

Publié par Mafrique.ma