Le Maroc accorde plus de 80 bourses d’études à des étudiants de la RD Congo

Kinshasa – Le Maroc a accordé plus de 80 bourses d’études, au titre de l’actuelle année universitaire, à des étudiants congolais, a fait savoir, mercredi à Kinshasa, l’ambassadeur du Royaume en République démocratique du Congo (RDC), Rachid Agassim.

Alors que seuls 45 étudiants congolais bénéficiaient de bourses d’étude il y a trois ans, cette année, grâce à la « compréhension » et à la « contribution » de l’Agence marocaine de Coopération internationale (AMCI), plus de 80 jeunes congolais sont éligibles pour bénéficier de ces bourses, a affirmé le diplomate marocain lors d’une réception offerte à l’occasion de la remise des lettres accordant aux étudiants congolais des places pédagogiques avec bourses dans un établissement d’enseignement supérieur public marocain, au titre de l’année universitaire 2019/2020.

« L’octroi de bourses aux étudiants africains est une forte tradition qui se consolide d’une année à l’autre, depuis près d’une vingtaine d’année », a souligné M. Agassim, rappelant que « chaque année des milliers d’étudiants étrangers, dont une grande majorité venant du continent africain, se rendent au Maroc pour poursuivre leurs études supérieures ».

L’octroi de bourses aux étudiants africains s’inscrit dans le cadre de la « coopération sud-sud » et atteste de « la sincérité » du Maroc quand il s’agit de la coopération avec tous les pays africains, une coopération « basée sur le pragmatisme et le principe gagnant-gagnant », a-t-il relevé.

En plus de ces bourses d’études, ces étudiants bénéficient, durant leur séjour d’études au Maroc, de la souscription à une police d’assurance maladie/décès et pourraient également bénéficier d’une place en internat ou dans une cité universitaire ainsi que de l’accès aux restaurants universitaires dans la limite des possibilités offertes.

A signaler que cette cérémonie de remise de bourses a suscité un grand intérêt de la part des médias congolais, notamment l’Agence congolaise de Presse (ACP) et la Radio-Télévision nationale congolaise (RTNC).

Publié par Mafrique.ma