Côte d’Ivoire: des villageois blessés dans un affrontement avec des gendarmes

Tiassalé - Le village d’Ahua, dans le département de Tiassalé, au nord de la capitale économique de la Côte d'Ivoire, Abidjan, a enregistré une vingtaine de blessés parmi ses habitants au cours d’un affrontement avec des gendarmes, mercredi, rapporte l'Agence ivoirienne de Presse (AIP), relayée par le site de la FAAPA (Fédération atlantique des Agences de Presse africaines).

Les populations avaient érigé des barricades à l’entrée du village pour y interdire l’accès à des gendarmes venus pour exécuter une décision de justice. Face à l’opposition des populations, les gendarmes ont fait recours au gaz lacrymogène et autres moyens de maintien d’ordre, indique la même source.

Le bilan provisoire de l’affrontement fait état d’une vingtaine de blessés, dont une femme enceinte qui ont été évacués à l’hôpital général de Tiassalé et à l’hôpital Saint Jean Baptiste de la localité de Bodo (N’Douci, petite ville au sud du pays, relevant de Tiassalé).

De nombreuses personnes interpellées ont été libérées dans la soirée, a confié le président des jeunes du village, Nguessan Kouakou Emmanuel. Les barrages et les traces de violences étaient encore visibles jeudi et les populations, sur le pied de guerre, se préparaient à un nouvel affrontement, au vu des agissements des manifestants.

Depuis quelques mois, le village d’Ahua est secoué par une affaire foncière opposant la famille Adjoumani à la grande famille Mandou, dont elle est issue. Le litige porte sur une parcelle de plus 500 hectares que la Cour suprême a tranché en faveur des Adjoumani. Le chef du village d’Ahua et le chef de terre ont été expulsés de leurs terres ainsi que de nombreux paysans.

C’est l’application de cette décision de justice qui est contestée par une partie du village et qui justifie les démêlés avec les forces sécuritaires, ajoute la même source.

Publié par Mafrique.ma