Mali: l'attaque d'un village fait au moins 95 morts

Bamako - Le gouvernement malien confirme la mort de 95 personnes dans l'attaque d'un village dogon, du centre du pays, fait état de 19 villageois « portés disparus » et soupçonne que cette attaque ait été menée par des « terroristes ».

« Le bilan provisoire établi par une mission du poste de sécurité de Diankabou (Commune de la ville de Mopti, Centre) dépêchée immédiatement sur les lieux, en présence du maire de Sangha, fait état de 95 morts et de 19 portés disparus, plusieurs animaux abattus et des maisons incendiées », annonce un communiqué des autorités maliennes.

L'assaut a eu lieu « lundi, vers 3 heures du matin, dans le village de Sobame Da, dans la commune de Sangha, dans la région de Mopti (Centre du pays) », précise la même source, ajoutant que « des hommes armés, soupçonnés d'être des terroristes, ont lancé un assaut meurtrier contre ce paisible village ».

Les assaillants ont mis le feu au village, et abattu tous ceux qui essayaient de sortir des habitations, a précisé le maire de Sangha. « Le village est en grande partie détruit », a-t-il déclaré.

« Selon les civils, ce sont des hommes armés qui sont venus tirer, piller et brûler. C'est un village de 300 habitants. C'est vraiment la désolation », a déclaré, sous  couvert d'anonymat, un élu de la commune de Koundou, où se situe le village.

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a appris « avec une grande tristesse et une profonde consternation les tragiques évènements survenus dans le village de Sobane Da », écrit la présidence du Mali sur son compte Twitter.

Publié par Mafrique.ma