Baie de Cocody, Côte d’Ivoire et stratégie marocaine en Afrique

Dans le centre d’Abidjan, les alentours de la baie de Cocody donnent un aperçu de ce que la Côte d’Ivoire représente pour la stratégie marocaine en Afrique, écrit le quotidien français Le Monde dans un article publié sur son site Internet.

« Tout autour de la lagune, des panneaux géants annoncent la prochaine réhabilitation de la baie. Frappés des drapeaux marocain et ivoirien, ils présentent au visiteur la transformation radicale que devrait connaître ce marigot pollué », souligne le journal, notant que le projet, s’il est mené à bien, changera la physionomie de la ville.

Le Monde indique aussi que le royaume est devenu l’un des premiers investisseurs étrangers du pays, dont il a fait une porte d’entrée pour sa stratégie économique et commerciale en Afrique subsaharienne.

Pour Rabat, la Côte d’Ivoire possède de nombreux atouts : une classe moyenne en plein essor, un taux de croissance du produit intérieur brut de près de 10 % par an, une main-d’œuvre bon marché et des ressources naturelles importantes, poursuit le quotidien, rappelant que l’offensive marocaine a commencé par la banque.

Les trois grandes banques marocaines – Attijariwafa bank, BMCE-Bank of Africa et Banque populaire – ont racheté des filiales locales au point de concurrencer la France, historiquement leader dans cette activité, indique le journal, ajoutant que dans leur sillage, les entreprises marocaines sont venues s’installer, dans les télécoms, les assurances, la cimenterie, l’immobilier, l’hôtellerie, alors que la compagnie aérienne Royal Air Maroc a mis en place des liaisons quotidiennes avec Abidjan.

Le Monde note en outre que depuis 2010, le royaume réaffirme son africanité, relevant que SM le Roi Mohammed VI sillonne le continent pour renforcer les liens économiques et politiques avec les pays africains.

L’offensive en Côte d’Ivoire est spectaculaire : en 2015, le Maroc est devenu le premier investisseur étranger, devant la France, fait observer le quotidien.-(mapexpress.ma)-

Publié par Mafrique.ma