Sri Lanka: les attentats auraient été commis «en représailles aux attaques contre des mosquées en Nouvelle-Zélande»

Colombo - Les attentats terroristes au Sri Lanka, qui ont fait au moins 310 morts, auraient été commis « en représailles aux attaques contre les deux mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande », selon les premiers éléments de l'enquête.

« Les investigations préliminaires ont révélé que ce qui s'était passé au Sri Lanka avait été commis en représailles à l'attaque contre les musulmans à Christchurch », a déclaré, mardi devant le Parlement, le vice-ministre srilankais de la Défense, Ruwan Wijewardene, en référence à l'attaque qui a fait 50 morts le 15 mars dans deux mosquées de la grande ville du sud de la Nouvelle-Zélande.

Selon les éléments de l'enquête, le groupe local National Thowheeth Jama'ath (NTJ), accusé par les autorités d'être derrière les attentats, serait lié à un groupe islamiste radical peu connu en Inde, a dit Wijewardene.

Les autorités sri-lankaises ont annoncé, mardi dans un nouveau bilan, qu'au moins 310 personnes ont été tuées dans les attentats qui ont visé des hôtels et des églises dimanche durant la célébration de la messe de Pâques. Les autorités ont interpellé, jusqu'à présent, 40 personnes dans l'enquête sur ces attaques, selon le porte-parole de la police Ruwan Gunasekera.

Publié par Mafrique.ma