Sahara marocain: De plus en plus de pays de l’Amérique latine tournent le dos à la «RASD»

Par José NAWEJ (Kinshasa)/

Kinshasa - La fantomatique RASD a bien des soucis à se faire. De plus en plus de pays d'Amérique latine prennent acte de la réalité du terrain en tournant le dos aux séparatistes. Et ce faisant, en souscrivant enfin au respect de l'intégrité territoriale du Maroc.

C'est le cas de l'Equateur qui s'apprête à renoncer à ses « relations diplomatiques » avec la fameuse RASD. Bien avant ce pays, le Pérou et le Salvador ont déjà achevé de désavouer cet « Etat fictif ».

Quant à la République Dominicaine, non seulement elle réaffirme le respect de l'intégrité territoriale du Royaume, mais en plus elle adhère pleinement à la seule piste de sortie crédible. A savoir le plan de large autonomie sous souveraineté marocaine présentée par Rabat en 2007 et adoptée par la quasi-totalité de la communauté internationale.

Cette dynamique positive en Amérique latine pousse nombre d'observateurs à parier sur la chute de ce qui passait encore pour une forteresse du mouvement séparatiste. A contrario, ce début du tournant consacre -si besoin en était encore- la justesse de la cause du Maroc. Celle du respect de l'intégrité territoriale de tous les Etats tel que consacré dans la charte de l'ONU et dans les textes fondateurs de l'Union africaine. (Source: le quotidien «Forum des As» du jeudi 13 juin 2019)

Publié par Mafrique.ma