Les pays du Continent américain qui reconnaissent encore «la très fictive RASD» se réduisent comme peau de chagrin (presse)

Kinshasa – En République démocratique du Congo (RDC), le quotidien national « Forum des As », édité dans la capitale Kinshasa, s’est fait l’écho, ce lundi, de la décision du Salvador de retirer sa reconnaissance de la pseudo «RASD», dans un compte rendu, tout en soulignant que le pays du Président Nayib Bukele adhère, par la même occasion, à l'initiative de Rabat d'une large autonomie sous souveraineté marocaine.

Le journal publie, en outre, un commentaire sous le titre :  « En retirant sa reconnaissance de la «RASD», le Salvador pour l’intégrité territoriale du Maroc », dont voici le texte :

« La dynamique pro respect de l'intégrité territoriale du Maroc en Amérique latine, centrale et dans les Caraïbes, continue. Comme tous les observateurs avisés le pressentaient, le Salvador vient de confirmer son retrait de la reconnaissance de la très fictive RASD.

Le pays du Président Nayib Bukele adhère par la même occasion à l'initiative de Rabat d'une large autonomie sous souveraineté marocaine. Proposé en 2007 par le Maroc, ce plan de sortie de crise est accepté par la quasi-totalité de la communauté comme la seule base crédible.

Avec cette décision, les pays du Continent américain qui reconnaissent encore cette entité -vestige de la guerre froide- se réduisent comme peau de chagrin.

A l'évidence, la mesure du Gouvernement salvadorien cadre avec la nouvelle doctrine de la communauté internationale visant à mettre un terme aux conflits artificiels. En l'espèce, le conflit régional sur le Sahara est un véritable obstacle à la paix, à l'intégration régionale et donc au développement socio-économique auquel aspirent les peuples de l'Afrique du Nord ».

Publié par Mafrique.ma