Maroc: La Communauté des Journalistes marocaines fait son entrée…

L’atelier de formation, organisé récemment à Casablanca au profit d’un groupe de journalistes exerçant dans différents médias nationaux, par la Communauté des Journalistes marocaines (CJM), constitue la première activité de cette association créée durant les derniers mois.

Organisé sur le thème de « L’ingénierie et l’art de la communication », en partenariat avec le Conseil de la ville et en collaboration avec l’Arrondissement d'Aïn Chock, cet atelier a connu un franc succès, comme l’a souligné la présidente de la CJM, Fatiha Marchoud, tout en indiquant que tant d’autres manifestations sont programmées par cette jeune association de journalistes marocaines.

Encadré par Abdellah El Bouamrani, consultant, cet atelier était l’occasion pour ces journalistes de débattre de nombreux points en relation avec la thématique principale et de l’enrichir par leurs expériences professionnelles.

Comme fer de lance de l’atelier, Abdellah El Bouamrani a axé son exposé notamment sur la signification de la communication et certains des instruments susceptibles de la rendre performante.

En assimilant la communication à une opération entre émetteur et récepteur, il a fait part de facteurs subjectifs, psychologiques et comportementaux qui interviennent dans l’adaptation de ladite opération afin d’atteindre l’objectif escompté.

L’encadrant devait s’attarder sur des bases et principes à prendre en considération pour réussir une bonne communication surtout pour les journalistes, devant être (dans l’exercice de leur profession) à l’écoute et avoir le sens de l’observation du mouvement et du langage corporel en vue de transmettre un message aussi précis que possible.

La communication étant au cœur des médias, comment le paysage médiatique a-t-il évolué durant les dernières décennies, entraînant dans son envolée l’exercice de la profession ? C’était l’objet d’une intervention succincte de Mohamed Redouane, Conseiller de la CJM, écrivain-chercheur et directeur de publication du journal électronique « Labib.ma ».

En tant que journaliste de carrière, il a ainsi passé en revue l’évolution de la profession, en partageant avec l’assistance son expérience dans le secteur de la presse écrite (papier) -ayant publié notamment dans des journaux de pays arabes- et celle d’Agencier ainsi que celle de journaliste de presse électronique.

Cette manifestation a été couronnée par la remise des Certificats de participation à laquelle a pris part le président de l’Arrondissement d'Aïn Chock et vice-président du Conseil de la ville de Casablanca, Abdelmalek Lakhili, qui a mis en exergue, à cette occasion, le niveau du débat et estimé que de telles rencontres, qu’il soutient, sont à même de contribuer à faire évoluer l’exercice de la profession. (D’après «Labib.ma»)

Publié par Mafrique.ma