Migration: Pour un traitement médiatique responsable

La présidente de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA), Latifa Akharbach, a plaidé, mardi à Tunis, pour un traitement médiatique expert et responsable de la question de la migration.

Lors d’un atelier international, organisé les 10 et 11 décembre par l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) sur le thème : « Une charte éthique pour la couverture médiatique des migrations », Mme Akharbach a souligné l’importance de « travailler ensemble pour que la représentation médiatique des migrants ne soit pas instrumentalisée, car cela peut représenter un danger pour la cohésion sociale ».

Elle a, dans ce sens, mis l’accent sur l’influence que les médias peuvent avoir en matière de polarisation des sociétés sur certaines questions clivantes, comme la migration, « car les médias contribuent largement à construire notre imaginaire collectif et notre représentation de l’Autre et du monde ».

Après avoir rappelé le rôle des régulateurs, qui consiste en la lutte contre les discours de haine et de stigmatisation selon une approche alliant action normative et démarche pédagogique, elle a indiqué que « la HACA contribue à la promotion d’un traitement médiatique de la migration basé sur des faits probants, sur une contextualisation rigoureuse et sur les droits humains ».

Mme Akharbach a notamment précisé que l’instance de régulation marocaine s’abstient de toute injonction déontologique à l’intention des journalistes et respecte rigoureusement la liberté éditoriale des opérateurs des médias.

Publié par Mafrique.ma