Point de vue

2017 : L’année africaine du Maroc qui laisse comme un goût d’inachevé

Par : El Mostafa NAZIH

Quand le Roi du Maroc a fait Son entrée dans la salle abritant le 28ème Sommet de l’Union africaine (UA) à Addis-Abeba ce 31 janvier 2017, les chefs d’Etat et de gouvernement l’ont accueilli par des applaudissements. C’était un accueil triomphal.

Au moment où l’assistance ainsi que les hommes et femmes des médias en Afrique et ailleurs s’attendaient à un début de discours politique marquant le retour du Maroc à l’UA, à la surprise générale, Mohammed VI a dit, avec fraternité :

« Il est beau, le jour où l’on rentre chez soi, après une trop longue absence ! Il est beau, le jour où l’on porte son cœur vers le foyer aimé ! L’Afrique est Mon Continent, et Ma maison.

Je rentre enfin chez Moi, et vous retrouve avec Bonheur. Vous M’avez tous manqué », disait le Roi dans son discours.

C’était d’emblée émouvant, avec des mots qui resteront gravés dans l’histoire.

Une nouvelle page d’histoire s’est écrite.

Mohammed VI a poursuivi : « Il est l’heure de rentrer à la maison : au moment où le Royaume compte parmi les nations africaines les plus développées, et où une majorité de pays-membres aspirent à notre retour, nous avons choisi de retrouver la famille.

Une famille que nous n’avions pas véritablement quittée ! », a rappelé le Souverain. Et d’ajouter : « En effet, malgré les années où nous étions absents des instances de l’Union Africaine, nos liens, jamais rompus, sont restés puissants, et les pays africains frères ont toujours pu compter sur nous ».

Après ce sommet d’Addis-Abeba, sommet du retour du Maroc, du retour chez soi, les événements se sont rapidement succédé donnant lieu à d’autres pages d’histoire…

En effet, outre la poursuite du renforcement des relations entre le Maroc et ses partenaires traditionnels, 2017 aura été l’année du renouement particulièrement avec le Nigeria, l’Afrique du Sud et l’Angola, dans la perspective de partenariats fructueux de part et d’autre.

Sur le plan national, au Maroc, 2017 aura été l’année des activités à caractère économique et culturel ayant l’Afrique comme thématique. C’était une année très riche en événements contribuant au rapprochement du peuple marocain avec les peuples des autres pays du continent, et entre opérateurs économiques évidemment.     

Une nouvelle ère s’était donc ouverte dans les relations du Royaume avec le reste de l’Afrique. Elle a donné lieu à la demande d’adhésion à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), demande qui a reçu, dans un deuxième temps, l’accord de principe des chefs d’Etat et de gouvernement lors de leur sommet du 4 juin 2017 à Monrovia.

Il ne restait plus que la confirmation de cette décision qui devait avoir lieu le 16 décembre 2017 lors du sommet d’Abuja. Chose qui a été reportée, mais ce n’est que partie remise.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page