Culture & Arts

Conférence sur «la présence marocaine à Al-Qods et en Palestine: symboles et significations»

Rabat – La conférence « La présence marocaine à Al Qods et en Palestine : symboles et significations » a entamé ses travaux par visioconférence, jeudi à Rabat, avec la participation d’une pléiade d’historiens et chercheurs du Maroc et de la Palestine.

Initiée par l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif en collaboration avec le Centre « Annahar Al Maghribia » pour les études stratégiques et les médias, cette conférence vise à mettre la lumière sur l’importante présence des Marocains dans cette ville sacrée et dans d’autres régions de la Palestine, ainsi que sur la symbolique de cette présence et ses profondes significations, comme elle met en avant le patrimoine scientifique des Palestiniens d’origine marocaine et leurs contributions variées dans différents domaines.

S’exprimant à cette occasion, le Directeur chargé de la gestion de l’Agence Bayt Mal Al Qods Acharif, Mohamed Salem Cherkaoui, a indiqué que cette conférence constitue « une nouvelle contribution dans un projet lancé depuis quelques années pour promouvoir la recherche et les études dans tous les domaines ayant trait aux attributions et aux centres d’intérêt de l’Agence ».

La conférence regroupe des historiens et des chercheurs pour débattre des symboles et des significations de la présence marocaine en Palestine et à Al-Qods, « une présence qui consacre un lien spirituel et émotionnel continu et ininterrompu du peuple marocain avec ses frères palestiniens », a-t-il ajouté.

Il a également mis l’accent sur les rôles marocains honorables en faveur de la cause juste du peuple palestinien et de la défense des valeurs sacrées de la Oumma à Al-Qods et à leur tête la Mosquée Sainte d’Al Aqsa, soulignant que ce rôle joué par le Maroc « avec une conviction ferme de son leadership, demeure gravé dans l’histoire et établi par ses aïeux dans des documents toujours en vigueur », qui ont inscrit le nom du Maroc dans ces contrées de Bab Al Maghariba à Harat (quartier) Al Maghariba et, aujourd’hui, à travers le centre culturel marocain, bâti sur un patrimoine immobilier historique dans l’allée Al Alam, au cœur de l’ancienne ville d’Al Qods.

M. Salem Cherkaoui a en outre salué le modèle marocain, présent sur les terres saintes, mettant en avant l’espoir de voir la Oumma arabe et islamique rétablir la cause palestinienne en tête des priorités officielles et populaires et ainsi appuyer la lutte du peuple palestinien et de ses institutions légitimes, pour faire face aux changements rapides que connait le monde au niveau politique, économique, social et climatique ainsi qu’à l’ère de la pandémie actuelle.

Il a également affirmé qu’« Al Qods, capitale de la Palestine, représente par son esprit et sa symbolique religieuse et civilisationnelle, une base de tout accord possible, fondé sur la possibilité pour les fidèles des trois religions, de pratiquer leur rites en toute liberté et quiétude, comme prévu par l’Appel d’Al-Qods, signé le 30 mars 2019 par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine et Président du Comité Al-Qod, et Sa Sainteté le Pape François ».

Il a aussi insisté sur la nécessité d’appuyer l’autorité nationale palestinienne et ses institutions légitimes en vue de réaliser les aspirations du peuple palestinien à vivre dans la liberté et la dignité ainsi que la préservation de ses droits légitimes et inaliénables.

« A l’agence Bayt Mal Al-Qods Acharif, on est honoré de la supervision directe de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, des travaux de l’Agence au service d’Al Qods et dans l’appui de son peuple », a-t-il affirmé, ajoutant que l’Agence croit en l’avenir avec beaucoup d’optimisme, « ce qui nous pousse à plus de travail, de persévérance et de créativité dans les initiatives innovantes, en relation avec nos attributions dans la défense de la ville sainte et la préservation de son patrimoine religieux et civilisationnel, en plus de l’appui des secteurs sociaux prioritaires, l’attention portée aux programmes de développement humain et la préservation des éléments du patrimoine humain commun, outre la valorisation des ressources de la mémoire palestinienne commune ».

De son côté, l’ambassadeur de Palestine à Rabat, Jamal Choubki, a souligné l’importance de cette conférence qui met en exergue un nombre d’études scientifiques fiables sur les Marocains en Palestine en général et à Al-Qods en particulier.

M. Choubki a estimé que ces études contribuent à la préservation des relations maroco-palestiniennes et leur renforcement, soulignant l’importance de la présence marocaine à Al-Qods et la préservation de celle-ci notamment contre les tentatives de confiscation.

Ces études se centrent aussi sur la relation marocaine avec Al-Qods, notamment dans sa dimension géographique incarnée par le quartier Al Maghariba adjacent à la Mosquée Al Aqsa.

L’ambassadeur a salué, à cette occasion, les efforts du Royaume du Maroc, Roi, gouvernement et peuple, dans l’appui de l’Agence Bayt Mal Al Qods Acharif, qui contribue au renforcement de la lutte palestinienne dans la ville d’Al Qods, rappelant que la position palestinienne, qui n’accepte pas moins de ce que la légitimité internationale attribue, aspire à un soutien arabe, islamique, humain et international en faveur de ses droits.

Les axes de la conférence comprennent plusieurs sujets, notamment « les Marocains d’Al-Qods et de la Palestine : entre attachement à la terre et nostalgie des racines » et « Significations et symboliques de la présence marocaine à Al-Qods à la lumière de l’étude (Marocains à Bayt Al Maqdiss) ».

Figurent également parmi les sujets traités : « De l’ère du Roi Mohammed V à celle du Roi Mohammed VI : la présence marocaine à Al-Qods et en Palestine à travers l’action diplomatique » et « la Palestine et Al-Qods…une présence continue dans la pensée marocaine ».

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page