Kiosque

Un journal RD congolais se fait l’écho de la visite de François Beya au Maroc

Kinshasa – Le journal RD congolais +L’Avenir+ s’est fait l’écho, mardi, de la visite au Maroc de François Beya, Conseiller spécial du Chef d’État de la RDC en matière de sécurité.

Sous le titre : « A la veille du mandat de la Rdc à la tête de l’UA : Félix Tshisekedi dépêche François Beya au Maroc », le journal rapporte que le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, s’est entretenu lundi à Rabat, avec M. Beya ; et que ces entretiens interviennent suite au message de Sa Majesté le Roi Mohammed VI au Président congolais, Félix-Antoine Tshisekedi, remis en décembre dernier par le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Mohcine Jazouli.

-Le Consulat à Dakhla «concrétise la reconnaissance de la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara»

Les deux responsables ont évoqué les relations bilatérales et les moyens de les renforcer davantage, et ont également discuté des défis sécuritaires dans la sous-région et le continent africain, dans un contexte marqué par la menace terroriste, rapporte le journal, ajoutant que cet entretien intervient à la veille du début du mandat du président congolais, Félix Tshisekedi, à la tête de la présidence tournante de l’UA, qui succède ainsi à son homologue sud-africain, Cyril Ramaphosa.

+L’Avenir+ rappelle que, « dernièrement, la Rdc a ouvert un consulat général à Dakhla au Maroc, un geste qui revêt un caractère politique et diplomatique significatif et concrétise la reconnaissance de la souveraineté pleine et entière du Royaume du Maroc sur son Sahara ».

Citant une déclaration de la cheffe de la diplomatie RD congolaise, Mme Marie Tumba Nzeza, faite lors d’un point de presse conjoint avec M. Bourita, tenu à l’issue de l’inauguration de cette représentation diplomatique, le journal souligne également que « ce consulat général se veut un cadre administratif qui maintient le lien physique avec la communauté congolaise et un lieu de concertation et de promotion des relations économiques, commerciales, culturelles et scientifiques ».

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page