Economie

Une délégation économique basque «impressionnée» par la qualité des infrastructures à Laâyoune

Laâyoune – Les membres d’une délégation économique basque se sont déclarés, mercredi, « surpris » et « impressionnés » par la qualité des infrastructures à Laâyoune, exprimant leur disposition à examiner les possibilités d’investissement au Sahara marocain dans les secteurs porteurs de la pêche et des énergies renouvelables.

« Nous avons été surpris et impressionnés par les infrastructures qui existent à Laâyoune », notamment dans les domaines du sport et de l’aménagement urbain, a témoigné Mme Maria Tato, femme d’affaires basque à la tête de plus de 30 entreprises et hôtels, lors d’une réunion avec le wali de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, Abdeslam Bekrate.

Mme Tato, qui conduit cette mission d’hommes d’affaires basques, s’est déclarée disposée à nouer des partenariats avec des hommes d’affaires du Sahara marocain pour monter des projets de co-développement tels que la pêche, les énergies renouvelables ou les industries de recyclage des matières premières.

« Avant, nos relations économiques se limitaient à la France et à l’Amérique du Sud », a-t-elle relevé soulignant que les hommes d’affaires basques sont désormais ouverts sur le Maroc, un pays qu’ils connaissaient peu.

« La croissance de l’économie marocaine et la sécurité nous encouragent à appréhender avec sérieux les possibilités d’investissement et le développement de collaborations économiques pour un développement humain durable », a fait observer Mme Tato, qui est également la directrice du football féminin à la Fédération espagnole de football féminin (RFEF).

Elle a ajouté que les entreprises du pays basque espagnol ont diversifié leurs activités à l’international et s’intéressent désormais à des secteurs qui peuvent faire l’objet de collaborations intéressantes et fructueuses avec les partenaires marocains.

Elle a assuré que la délégation basque retournera au Maroc pour étudier concrètement les possibilités de lancer des projets d’investissement avec des partenaires locaux, rappelant les échanges « fructueux » que la délégation a eus mardi à Casablanca avec la Confédération générale des Entreprises du Maroc (CGEM).

Le wali de la région Laâyoune-Sakia El Hamra a expliqué aux membres de la délégation espagnole les opportunités « énormes » et « sans limite » qu’offre le Sahara marocain aux investisseurs et sa position stratégique en tant que pont d’entrée vers l’Afrique.

Il a ajouté que cette région connait un développement « remarquable » grâce aux investissements conséquents injectés depuis le lancement par SM le Roi Mohammed VI du nouveau modèle de développement des provinces du Sud, précisant que les indicateurs de développement humain à Laâyoune sont les plus élevés en comparaison avec toutes les autres régions du Royaume.

M. Bekrate a également informé la délégation basque de la récente réforme des Centres régionaux d’Investissement pour l’accélération des procédures d’instruction et de validation des dossiers d’investissements, l’assurant de la disposition des autorités locales et des élus à apporter toute l’aide nécessaire aux investisseurs espagnols et basques souhaitant faire des affaires dans la région.

Arrivée mardi à Laâyoune, avant de continuer son voyage à Dakhla, la délégation basque, qui compte également parmi ses membres le directeur sportif de l’Athlético Bilbao, Joseba Agirre, a examiné les perspectives de coopération dans le domaine sportif avec la présidente de la Ligue nationale de football féminin et du club municipal féminin de Laâyoune, Khadija Ila, et visité le complexe sportif Cheikh Mohamed Laghdaf et les importantes salles de sport de la ville.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page