Economie

Une délégation économique basque prospecte les opportunités d’investissement à Dakhla

Dakhla – Une importante délégation d’hommes d’affaires basques a effectué, jeudi, une visite de prospection à Dakhla, en vue d’explorer les opportunités d’investissement et de commerce qu’offre cette ville en tant que future métropole économique du Sud du Royaume du Maroc.

A cette occasion, les acteurs économiques et chefs d’entreprises basques ont débattu des opportunités d’investissements et d’affaires dans différents secteurs productifs de la région Dakhla-Oued Eddahab, tels que l’agro-industrie, la pêche et les énergies renouvelables.

Ainsi, ils ont fait part du grand intérêt qu’ils portent à cette région et de leur souhait de contribuer à la dynamique économique locale, en saisissant les différentes opportunités d’investissement.

La délégation basque, conduite par Mme Maria Tato, femme d’affaires à la tête de plus de 30 entreprises et hôtels, a rencontré le wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur de la province d’Oued Eddahab, Lamine Benomar, des membres du Conseil régional et le directeur du Centre régional d’Investissement (CRI), Mounir Houari.

« Cette visite a pour but de s’informer des efforts de développement consentis par le Maroc aux niveaux national et régional, en particulier dans les provinces du sud, qui revêtent une importance particulière », a déclaré à la presse, M. Alfredo Silvan Fernandez, homme d’affaires spécialisé en industrie, à l’issue de ces rencontres avec les responsables territoriaux.

Dans ce sillage, M. Silvan a mis l’accent sur l’importance des infrastructures dont recèlent les régions de Laâyoune-Sakia El Hamra et Dakhla-Oued Eddahab, faisant savoir que cette visite a permis de constater in situ les efforts déployés à travers un certain nombre de projets d’infrastructures réalisés dans différents domaines.

« La délégation est en contact permanent avec les différents opérateurs économiques basques souhaitant investir dans la région », a-t-il poursuivi, notant que « la prochaine visite de ces acteurs économiques sera de nature purement technique (valeur d’investissement et études techniques, entre autres) pour qu’ils puissent mettre en œuvre leurs projets qui seront identifiés ».

« Cette première visite nous a permis d’avoir une idée sur les secteurs d’investissement potentiels, portant notamment sur les énergies renouvelables et l’industrialisation de produits alimentaires, agricoles et maritimes, dans la perspective de créer de la richesse et des opportunités d’emploi au niveau régional », a-t-il ajouté.

Pour sa part, Mme Tato a souligné que le but de cette visite est d’examiner les possibilités de partenariat dans le secteur de la pêche, en vue de renforcer davantage les relations commerciales dans ce domaine.

La ville de Dakhla regorge d’énormes potentialités halieutiques dont une partie est destinée à l’export vers l’Espagne, a-t-elle poursuivi, ajoutant que cette visite de prospection se veut une occasion idoine d’échanger sur l’ensemble des opportunités de coopération entre le Maroc et la région basque dans le secteur de la pêche.

De son côté, le directeur du CRI de Dakhla-Oued Eddahab a indiqué que cette visite a permis de présenter aux hommes d’affaires basques les différentes opportunités d’investissement dans plusieurs secteurs productifs, notant qu’une analyse sectorielle leur a été présentée pour qu’ils puissent avoir une idée claire sur les opportunités d’investissement dans chaque secteur.

Il a, dans ce sens, fait savoir que les domaines d’investissement qui intéressent la délégation économique basque en premier lieu portent notamment sur les énergies renouvelables, la valorisation des produits de la mer, l’industrie du textile et l’industrie agro-alimentaire.

Par ailleurs, il a informé les membres de la délégation basque de la récente refonte des statuts des CRI au Maroc en vue d’accélérer les procédures d’instruction et de validation des dossiers d’investissement, en tenant compte de la transparence et des délais de traitement de projets d’investissement.

La délégation basque a visité la halle aux poissons de Dakhla et une unité industrielle dédiée à la transformation des produits de la pêche.

Cette visite dénote de l’attractivité des provinces du Sud et de la volonté commune de consolider et dynamiser les échanges commerciaux, les investissements, et les co-investissements entre la région basque et le Royaume du Maroc, en élargissant les domaines de coopération à d’autres secteurs d’intérêts commun.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page