Economie

Maroc: Dakhla renoue avec le tourisme plus rapidement que des destinations nationales et internationales célèbres

La ville de Dakhla renoue avec le tourisme plus rapidement que des destinations nationales et internationales célèbres, a souligné la ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Economie sociale, Nadia Fettah Alaoui.

En ouverture d’une rencontre avec les professionnels du tourisme et de l’artisanat, dernièrement dans la région Dakhla-Oued Eddahab, Mme Fettah Alaoui, a indiqué que la perle du Sud a pu maintenir ses activités touristiques malgré les contraintes liées à la pandémie de la Covid-19, une crise qui a eu un impact négatif sur le secteur du tourisme partout dans le monde.

« Les circonstances particulières actuelles nous interpellent pour saisir les opportunités qui s’offrent, dans un cadre partenarial et de synergie guidé par l’esprit de patriotisme et de l’intérêt général », a-t-elle ajouté, relevant que la capacité de l’économie touristique à sortir de la situation actuelle et à surmonter cette crise reste tributaire de la coopération et de l’implication des différents intervenants.

La ministre a mis l’accent sur l’importance « des valeurs de solidarité et d’entraide » qui unissent les Marocains face aux crises.

Elle a également fait remarquer que la sortie de la crise actuelle requiert un retour de la confiance et de l’amélioration de la compétitivité et un renforcement de l’attractivité de la région, dans le cadre d’une coordination et d’un partenariat avec le Conseil régional du Tourisme (CRT) et l’Office national marocain du Tourisme (ONMT), en vue de promouvoir la destination Dakhla et attirer les touristes des autres régions du Royaume, dans les mois à venir.

De même, elle a appelé les acteurs locaux, y compris les autorités locales, élus et professionnels, à œuvrer ensemble à la conjugaison des efforts pour surmonter toutes les contraintes et difficultés auxquelles sont confrontés les secteurs du tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale de la région en cette période critique.

La responsable gouvernementale a rappelé, à cet égard, les mesures prises par le Maroc pour protéger le tissu économique à travers un soutien spécial, dans le cadre d’un contrat-programme ayant pour objet de soulager les effets de la pandémie sur plusieurs secteurs d’activités et leurs employés, dont les guides touristiques.

Elle a indiqué que ces mesures comprennent notamment une compensation mensuelle forfaitaire de 2.000 DH, la généralisation des services de la couverture médicale et les allocutions familiales, l’adoption de mécanismes de financement et de garantie de prêt, ainsi que le report des remboursements de prêts, ainsi que l’accompagnement technique des professionnels des secteurs productifs.

A cette occasion, le programme relatif au renforcement des capacités des porteurs de projets de l’économie sociale et solidaire dans la région a été lancé.

Une convention de partenariat portant sur l’impulsion de l’investissement touristique au niveau de la région a été conclue entre le ministère du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Economie sociale, la wilaya, la Société marocaine d’Ingénierie touristique (SMIT) et le Centre régional d’Investissement (CRI).

Cette rencontre, à laquelle ont pris part notamment le wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur de la province d’Oued Eddahab, Lamine Benomar, le président du Conseil régional, El Khattat Yanja et le directeur général de la SMIT, Imad Barrakad, a été marquée par des discussions avec les acteurs locaux, les professionnels du tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale sur, entre autres, les perspectives de développement de ces secteurs et la préparation de manière optimale de la reprise de l’activité au niveau de la région.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page