Environnement

Sénégal : Parc forestier de Dakar-Yoff

Dakar – Au Sénégal, le jury chargé de superviser le concours international d’architecture ouvert pour le projet de Parc forestier urbain de Dakar-Yoff a été installé mercredi à Diamniadio dans le département de Rufisque (banlieue de la capitale), a annoncé le ministère sénégalais de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique.

Les secrétaires généraux des ministères de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique (MULHP) et de l’Environnement et du Développement durable (MEDD), ont procédé à l’installation de ce jury composé de 17 membres et présidé par Djibril Diagne Khaly, selon l’Agence de Presse sénégalaise (APS), citant, mercredi, un communiqué.

Le Président sénégaiais Macky Sall, dans le cadre de l’initiative « Le Sénégal-Vert », avait fait part de sa décision de réserver une zone de dix hectares de l’emprise de l’aéroport Léopold Senghor au projet de Parc forestier urbain de Dakar-Yoff.

Un aménagement imaginé comme un espace de détente, constitué d’un bois, de bocage, de marais et d’aires de jeu, pour servir de zone de promotion de la biodiversité floristique, en lieu et place d’un parc naturel, comme le demandaient certains défenseurs de l’environnement.

Les deux ministères ont été désignés comme maîtres d’œuvre de ce projet.

Le jury sera chargé de sélectionner les meilleures œuvres architecturales à soumettre à la décision des autorités, indique le ministère de l’Urbanise, du Logement et de l’Hygiène publique dans le communiqué.

Le concours est ouvert aux Architectes, Cabinets d’architectes ou Groupements d’architectes répondant aux exigences de qualification requises et ouvert à l’international pour faire bénéficier la ville de Dakar d’un aménagement forestier urbain de premier plan, ajoute ce département ministériel.

En définitive, le concours visera à créer une émulation entre les architectes concurrents ce qui favorisera la qualité du projet.

Il s’agira de sélectionner une œuvre architecturale qui proposera un aménagement paysager durable ; susciter la fréquentation des espaces publics par la création de nouveaux équipements structurants de sport, de loisirs, d’éducation et de services.

Les critères d’appréciation du jury pour la sélection d’un candidat prendront en compte l’originalité du projet proposé et notamment l’esthétique et l’insertion de l’œuvre dans le paysage urbain ; le coût de la réalisation ; la perception de l’œuvre par rapport à l’image du parc ; la flexibilité du projet en tenant compte du choix des espèces bioclimatiques, etc.

L’urbanisation galopante constatée dans la capitale sénégalaise a pour effet la réduction d’espaces verts, de détente et de loisirs pour les citoyens.

Ainsi, dans la nouvelle stratégie de planification et de gestion du développement de nos villes, il devient opportun de renforcer la prise en compte de nouveaux aménagements paysagers.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page