Politique

Niger: le nouveau Président élu Mohamed Bazoum prête serment

Niamey – Le nouveau Président de la République élu du Niger, Mohamed Bazoum, a prêté serment, vendredi 2 avril 2021, devant la Cour Constitutionnelle lors d’une cérémonie solennelle au Centre International Mahatma Ghandi de Niamey.

C’était en présence des membres de l’Assemblée Nationale, mais aussi des Chefs d’Etat de la sous-région et de plusieurs autres invités, indique l’Agence nigérienne de Presse (ANP).

En prenant acte de son serment, le président de la Cour Constitutionnelle, Bouba Mahaman, a, d’abord, voulu remercier le Président sortant, Issoufou Mahamadou, pour avoir respecté la Constitution en se retirant après deux mandats et en organisant des élections libres et transparentes.

Il a, ensuite, dit au nouveau Président de la République qu’il est désormais celui de tous les Nigériens et qu’à ce titre il doit toujours avoir à l’esprit les termes de son serment, avant de regretter que les dernières élections aient mis à jour « certaines attitudes de nos acteurs politiques qui sont incompatibles avec les exigences d’un Etat de droit », rapporte l’ANP.

Selon lui, en effet, « si le contentieux électoral est normal dans une démocratie, il reste que les contestations intempestives des arrêts de la Cour Constitutionnelle interpellent à plus d’un titre », en ce que ces nouvelles pratiques « outre qu’elles sont de nature à fragiliser le socle sur lequel le peuple nigérien a bâti non sans sacrifices l’édifice de notre démocratie, contribuent à jeter le discrédit sur une Institution dont le mode de désignation des membres aussi bien que le serment confessionnel auquel ils sont soumis les mettent au-dessus des pressions et des passions politiques ».

Pour les élections de 2020-2021, a informé le président de la Cour Constitutionnelle, son Institution a déployé, pour la première fois, des observateurs sur l’ensemble du territoire pour suivre le déroulement de ces élections afin d’attester de leur bonne tenue. Mais maintenant que les élections sont terminées, M. Bouba Mahaman a demandé au nouveau Président élu de s’attacher à réconcilier les Nigériens pour faire avancer le pays vers un développement durable.

Peu après, le nouveau Président de la République a prononcé un discours d’investiture dans lequel, après avoir rappelé les rapports politiques historiques qui les lient au Président Issoufou Mahamadou, a décliné les grandes lignes de sa gouvernance, selon la même source.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page