Politique

Niger: le Président Mohamed Bazoum promet d’être «le Président élu pour tous les Nigériens»

Niamey – Le nouveau Président nigérien Mohamed Bazoum, investi ce vendredi 2 avril 2021 pour un mandat de cinq ans, a promis d’être « le Président élu pour tous les Nigériens » lors de son discours d’investiture dans lequel il est revenu sur l’organisation des élections générales ayant consacré son élection à la tête du pays, selon l’Agence nigérienne de Presse (ANP).

Après avoir rappelé que le Niger a réussi la tenue de quatre scrutins en fin 2020 début 2021 (élections municipales, régionales, législatives et présidentielles), unanimement salués par la communauté nationale et internationale, le Président Mohamed Bazoum a toutefois regretté que ce soit seulement le second tour de la présidentielle, où il a recueilli un peu plus de 55% des suffrages exprimés contre plus de 70% pour l’ensemble de la coalition qui le soutient dans les autres scrutins, qui soit contesté par l’opposition, rapporte l’agence.

Selon lui, la tension politique survenue deux jours après ledit vote « n’a rien de spontané » et « revêt tous les traits de quelque chose de bien artificiel », notamment le fait qu’elle n’ait eu lieu qu’à Niamey, mais réside aussi dans le profil sociologique des manifestants qui sont pour la plupart des jeunes et des adolescents intéressés par l’opportunité de pillages.

Le Président Mohamed Bazoum a aussi regretté le fait que la campagne électorale ait été entachée par l’usage d’arguments inédits au Niger consistant, pour certains, à stigmatiser l’origine de la peau de certains de leurs adversaires.

Et parce que « les hommes sont seulement responsables de ce qu’ils font », il a également mis la tentative du coup d’Etat du 31 mars sous le coup de cette même posture, avant d’appeler les Nigériens « à regarder l’avenir avec la même foi quant à la prééminence des règles de démocratie dans le mode dévolution du pouvoir ».

Tout en promettant de préserver l’unité et la fraternité du peuple nigérien, le Président Mohamed Bazoum s’est disposé à entretenir avec les leaders de l’opposition « le dialogue constructif qu’il faut pour favoriser un climat politique apaisé, propice aux intérêts de notre pays », en ce que « le Niger attend de nous que nous nous mettions tous au travail, chacun à son niveau, dans la cohésion, l’harmonie et la conviction que notre avenir dépend de nos engagements patriotes et de notre souci du bien commun ».

« Je serai un Président de République au service de la paix, du progrès et du bonheur du peuple nigérien » et du continent africain, a enfin promis le nouveau Chef de l’Etat nigérien qui, au début de son discours, a bien voulu rappeler les relations intrinsèques qui le lient au Président sortant Issoufou Mahamadou depuis maintenant 30 ans qu’ils sont ensemble, indique l’ANP.

S’étant rencontrés pour la première fois un 1er Août 1990, les deux leaders avaient vite compris qu’ils ont un destin politique commun ayant conduit à la création du PNDS Tarayya (Parti nigérien pour la Démocratie et le Socialisme), le 22 décembre 1990.

Aussi, a-t-il voulu rendre hommage au Président Issoufou Mahamadou pour son « leadership hors du commun », ce « leader exceptionnel » aux grandes qualités de droiture, de loyauté, de générosité, de rigueur et de patriotisme ; des qualités qui ont servi de ciment pour maintenir la cohésion au sein du parti et lui assurer ainsi sa croissance progressive, mais aussi de leadership à la tête de l’Etat du Niger.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page