Ici & Ailleurs

Maroc: Soutien multiforme aux Palestiniens

Des manifestations de solidarité avec le peuple palestinien ont eu lieu, le weekend, à Rabat, Casablanca et dans d’autres villes au Maroc.

Ces manifestations ont dénoncé les attaques meurtrières de l’armée israélienne sur Gaza et les violences contre la population palestinienne en Cisjordanie ainsi que les tentatives de changement du statut d’Al-Qods.

Samedi à Rabat, notamment, un sit-in de solidarité avec le peuple palestinien a été observé, suite aux agressions israéliennes qui ont pris de l’ampleur dans les territoires palestiniens, en particulier à Al-Qods Al-Charif, dans la bande de Gaza et en Cisjordanie occupée.

Les participants à ce sit-in, organisé à l’initiative d’acteurs politiques, associatifs et des droits de l’homme, ont scandé, à cette occasion, des slogans appelant à l’arrêt immédiat des exactions israéliennes contre la ville sainte, et des agressions continues dans la bande de Gaza et en Cisjordanie occupée, en exhortant aussi la communauté internationale à exercer des pressions sur Israël en vue de respecter les résolutions de la communauté internationale et de mettre fin à ses exactions contre le peuple palestinien.

Soutien continu du Maroc à la Cause palestinienne

Dans le cadre du soutien continu du Royaume du Maroc à la Cause palestinienne juste et sa solidarité permanente avec le peuple palestinien, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, a donné Ses Hautes Instructions pour l’envoi d’une aide humanitaire d’urgence au profit de la population palestinienne en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

Deux lots de cette aide, constituée de produits alimentaires de première nécessité, de médicaments de soins d’urgence et de couvertures, sont déjà arrivés dimanche à l’aéroport d’Amman, à bord de deux avions des Forces Armées Royales (FAR), et dont la réception s’est déroulée en présence de l’ambassadeur du Maroc en Jordanie, du représentant de Jordan Hashemite Charity Organization (JHCO), et du représentant de l’ambassade de Palestine à Amman.

De même, le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger avait indiqué que le Royaume du Maroc a suivi avec « profonde inquiétude » les violents incidents survenus à Al Qods acharif et dans la mosquée Al Aqsa. Le ministère avait affirmé, dans un communiqué, que « le Maroc dont le Souverain SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, préside le Comité Al Qods, considère ces violations comme un acte inadmissible et susceptible d’attiser les tensions ».

Pour la préservation du statut de la mosquée Al-Aqsa et d’Al-Qods Acharif

Le Chef du gouvernement marocain, Saad Dine El Otmani, a réitéré, mercredi dernier, la position officielle du Royaume du Maroc qui rejette catégoriquement toutes les violations affectant le statut juridique de la mosquée Al-Aqsa et d’Al-Qods Acharif et portant atteinte aux droits légitimes du peuple palestinien et son aspiration à la liberté et à l’indépendance.

Conformément à la position officielle annoncée précédemment par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, lors de la réunion d’urgence des ministres arabes des Affaires étrangères, M. El Otmani a également affirmé que le Royaume du Maroc rejette les violations que connaît la ville d’Al-Qods Acharif, en particulier le quartier de Sheikh Jarrah qui fait face à des projets systématiques visant à déplacer ses habitants au moment où les attaques israéliennes contre les Maqdessis se sont intensifiées, avait indiqué le porte-parole du gouvernement marocain dans un communiqué lu lors d’un point de presse tenu à l’issue du Conseil de gouvernement.

A rappeler que M. Bourita a fait observer, lors de cette réunion d’urgence des ministres arabes des Affaires étrangères, que cette situation difficile est due à l’impasse qui a affecté le processus de paix pendant des années. Il a notamment affirmé que la relance du processus de paix, selon des déterminants clairs, des fondements de la légitimité internationale, des résolutions du Conseil de sécurité et de l’Initiative de paix arabe afin de préserver les droits légitimes du peuple palestinien et relancer une dynamique constructive pour la paix, constitue la clé pour surmonter cette situation.

Le Royaume du Maroc, « qui s’attache à la paix comme choix stratégique, reste convaincu des vertus du dialogue et de la négociation, vu qu’ils sont le seul moyen de résoudre le conflit israélo-palestinien, loin des actes de violence et des actions unilatérales », a souligné le ministre.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page