Politique

Le Maroc, un pays fiable qui prend «très au sérieux» la lutte contre la migration clandestine

Rabat – Le Maroc est un pays fiable, qui prend la lutte contre la migration clandestine « très au sérieux » et qui « apporte des solutions qui lui coûtent cher », a affirmé l’ambassadeure de France à Rabat, Mme Hélène Le Gal.

Sécuriser une frontière maritime comme celle du Maroc, en plus des frontières terrestres, c’est quelque chose d’énorme à l’échelle du pays, a souligné la diplomate française dans une interview accordée au journal électronique « Arab News », dans sa version française.

Mme Le Gal a invité, dans ce cadre, toute l’Union européenne à se mobiliser aux côtés du Maroc dans ses efforts de lutte contre la migration clandestine, un phénomène qui « nous interpelle tous ».

« L’UE doit faire plus pour accompagner les pays qui sont en première ligne (pays méditerranéens) en particulier le Maroc », a-t-elle dit.

Sur la question du Sahara marocain, la diplomate française a réitéré la position de son pays, qui appuie une solution politique sous l’égide des Nations-Unies et sur la base du plan d’autonomie.

« Pour nous, cette solution tourne autour du plan d’autonomie, qui a été présenté il y a plus de dix ans par le Maroc », a dit Mme Le Gal, qui a souligné la nécessité pour le Secrétaire général de l’ONU de nommer un envoyé personnel afin de trouver une solution à ce conflit « qui n’a que trop duré ».

La diplomate française a, dans ce cadre, émis le souhait de voir la décision américaine reconnaissant la souveraineté du Maroc sur son Sahara ouvrir la porte à des avancées dans ce dossier, afin de trouver une solution pacifique et acceptable par tous, qui permette le développement des provinces du sud.

Concernant la coopération sécuritaire et la lutte contre le terrorisme, l’ambassadeure de France à Rabat a salué une coopération maroco-française, impulsée au plus haut niveau et pratiquée au quotidien par les services compétents.

Une coopération « qui fonctionne extrêmement bien » entre deux pays, qui ont les mêmes intérêts et les mêmes ennemis, a-t-elle estimé, citant particulièrement dans ce cadre le partenariat en matière de lutte contre le terrorisme au Sahel, mais également sur la scène syro-irakienne.

« Au Sahel. La France y est fortement engagée militairement, et nous y coopérons de manière extrêmement forte avec le Maroc dans la lutte antiterroriste », a-t-elle affirmé.

Par ailleurs, Mme Le Gal a salué la gestion par le Maroc de la crise sanitaire liée à la COVID-19, aussi bien à ses débuts que lors de la phase de recherche du vaccin et de vaccination.

« Je pense que la politique suivie au Maroc a été exemplaire, dans la mesure où les autorités marocaines ont su parfaitement anticiper (les choses) », a-t-elle dit, ajoutant que le Royaume s’est mis très tôt en quête de vaccins et a pu commencer sa campagne de vaccination en même temps que la plupart des autres pays occidentaux, à un rythme rapide.

« À lui seul, le Maroc concentre 95% des vaccinations en Afrique. C’est vraiment extraordinaire », a tenu à préciser la diplomate française, qui vient d’être vaccinée au Maroc, pour montrer aux Français que l’« on peut faire confiance à notre pays d’accueil pour nous traiter de la même manière qu’il traite ses propres citoyens, d’une manière très responsable et très sérieuse ».

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page