Santé

L’Envoyé spécial de l’UA pour l’AMA en visite au Maroc

Rabat – L’Envoyé spécial de l’Union africaine pour l’Agence africaine du médicament (AMA), Michel Sidibé, en visite au Maroc dans le cadre du processus de ratification par les États membres de l’Union du traité instituant l’AMA, a été reçu, mercredi à Rabat, par le Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani.

M. Sidibé a salué, lors de cette rencontre, les importantes avancées réalisées par le Maroc dans le domaine de la santé publique, de la qualité des structures médicales et des institutions de gouvernance du système de santé, qu’il a constaté au cours de sa visite dans le Royaume, ainsi que les horizons prometteurs de la politique marocaine en matière de santé et de généralisation de la couverture médicale, selon un communiqué du Département du Chef du gouvernement.

Il a également mis en relief les objectifs de l’AMA, une agence appelée à relever les défis sanitaires auxquels le continent africain est confronté, notamment en matière de facilitation de l’accès de la population à des médicaments sûrs et de qualité en bénéficiant des compétences et des expériences du continent dans ce domaine, et de conjugaison des efforts consentis par les pays africains.

À cette occasion, M. El Otmani a réitéré la disposition continue du Maroc à s’engager et à soutenir les initiatives africaines de développement, y compris l’initiative de création de l’AMA, conformément à la politique africaine menée par le Royaume sous la Sage conduite de SM le Roi Mohammed VI.

Il a, à cet égard, rappelé l’expérience pionnière, au niveau continental, accumulée par le Maroc dans le domaine de l’industrie pharmaceutique, ainsi que les mesures importantes prises par le Royaume au niveau du chantier de la généralisation de la couverture sanitaire pour tous les citoyens, soulignant la volonté de partager ces expériences et d’autres avec les pays africains amis.

Le Chef du gouvernement a aussi passé en revue les efforts déployés par le Maroc pour étendre ses investissements publics et privés en Afrique, et pour développer la coopération avec les pays du continent à différents niveaux.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page