Economie

La ZLECAF offre des opportunités d’affaires

Thiès – La ministre sénégalaise en charge du Commerce, Aminata Assome Diatta, a appelé, lundi à Thiès (région à 70 km à l’Est de Dakar), les hommes d’affaires de son pays à saisir les opportunités de la Zone de Libre-Echange continentale africaine (ZLECAF).

Lors d’un comité régional de développement spécial consacré à la commercialisation des productions agricoles, Mme Diatta a soutenu que « la Zlecaf est une opportunité pour le Sénégal, pourvu que le secteur privé se tienne prêt ».

Réagissant aux inquiétudes de certains participants concernant l’écoulement des productions, suite aux nombreuses initiatives agricoles, elle a indiqué que face à l’étroitesse du marché national qui ne peut absorber toute la production, l’Afrique constitue le débouché le plus proche pour le Sénégal.

Selon la ministre, citée par l’Agence de Presse sénégalaise (APS), le Sénégal exporte 46 % (de ses produits) vers le marché africain et importe 16% du continent. Sur ces 46% d’exportations, 80% sont destinés à la Zone CEDEAO. « Donc, nous n’avons pas encore suffisamment exploité le marché africain », a-t-elle déduit.

La ZLECAF devrait, à son avis, faciliter au Sénégal la conquête du marché africain.

En relevant, toutefois, que cette conquête, au-delà des avantages, peut avoir des inconvénients, elle a fait part de la confiance placée dans le savoir-faire des hommes d’affaires sénégalais qui, estime-t-elle, peuvent se retrouver avec des profits qui dépassent leurs attentes. Et d’insister qu’« on a dans la ZLECAF une opportunité qu’on doit saisir ».

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page