Santé

Situation épidémiologique maitrisée: le Maroc évite le pire

Rabat – La situation épidémiologique au Maroc est maitrisée, a affirmé le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, assurant que le Royaume a pu éviter le pire concernant le nombre des cas graves, des décès et des admissions en réanimation.

A l’ouverture d’un conseil de gouvernement, tenu en visioconférence, M. El Otmani a indiqué que le Maroc a adopté de nouvelles mesures liées à la Covid-19 en vue d’alléger les restrictions sur la mobilité des voyageurs, de et vers le Royaume, ce qui facilitera également le déplacement des Marocains bloqués à l’étranger qui veulent rentrer au pays.

Le chef du gouvernement a, à ce propos, salué les efforts déployés par les ministères des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, de la Santé, et de l’Intérieur, aux côtés des autres départements à l’effet de traiter ce dossier qui a nécessité un examen méticuleux et une concertation élargie pour définir les étapes de cet assouplissement tout en protégeant la santé et la sécurité des citoyens.

Il a aussi rappelé la reprise, à partir du 15 juin 2021, des vols, de et vers le Maroc, dans le cadre d’autorisations exceptionnelles et selon une ouverture progressive, en tenant compte de l’évolution de la situation épidémiologique nationale et internationale, de la classification du ministère de la Santé, des données officielles de l’Organisation mondiale de la Santé ainsi que des bilans sanitaires communiqués par les Etats concernés.

Sur la base de toutes ces considérations, les mesures seront actualisées chaque deux semaines, a fait savoir le chef du gouvernement, souhaitant que « notre pays puisse poursuivre le processus d’assouplissement et éviter toute décision non calculée qui risque d’exacerber la situation épidémiologique et nous acculer à revenir sur certaines mesures d’allègement ».

M. El Otmani a affirmé que l’assouplissement sera graduel et avec assurance, en prenant en considération les dangers liés à la pandémie « pour que plusieurs métiers puissent retrouver le sourire, notamment ceux afférant au tourisme, ainsi que les autres secteurs économiques et l’ensemble des citoyens ».

Selon lui, l’assouplissement des mesures exige de mobiliser des moyens aériens et maritimes et de réunir les conditions d’un bon contrôle. Il a assuré que le Maroc est conscient de ces défis et que les autorités concernées « prennent les mesures qui s’imposent pour protéger notre pays et nos citoyens ».

Concernant la situation économique et sociale, le chef du gouvernement a souligné que grâce à l’effort collectif, mené sous la sage conduite de SM le Roi Mohammed VI, le Maroc a pu atténuer l’impact de la pandémie et éluder le pire comme cela a été affirmé par des rapports de plusieurs institutions nationales et organisations internationales, notamment la Banque africaine de développement ayant salué les mesures prises par le Royaume qui ont permis, entre autres, d’éviter un manque de 6 pc en matière de croissance et de préserver 71 pc des emplois compromis.

Ces bons résultats ont été également cités dans plusieurs autres rapports internationaux, avec quelques petites différences en termes des estimations chiffrées, a-t-il poursuivi, disant espérer que la campagne nationale de vaccination puisse passer à la vitesse supérieure pour s’approcher de l’immunité collective.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page