Santé

Le projet de fabrication de vaccins au Maroc: Un pôle d’excellence biopharmaceutique sur le Continent

Fès – Les engagements pris devant SM le Roi Mohammed VI constituent une étape décisive pour la création au Maroc d’un pôle d’excellence biopharmaceutique sur le Continent, a indiqué, lundi à Fès, Samir Machour, expert international en biotechnologie industrielle et actuellement vice-président de Samsung Biologics.

« Les engagements que nous prenons aujourd’hui constituent une étape décisive qui créera au Maroc un pôle d’excellence biopharmaceutique sur le continent, que nous voulons reconnu mondialement », a déclaré M. Machour lors de la cérémonie de lancement et de signature, devant le Souverain au Palais Royal de Fès, de conventions relatives au projet de fabrication et de mise en seringue au Maroc du vaccin anti-Covid19 et autres vaccins.

M. Machour, qui a présenté devant SM le Roi le plan de mise en ceuvre de la Vision Royale d’établir dans le Royaume, un champion continental dans les cinq années à venir dans les domaines de la recherche, développement, production et commercialisation de vaccins et de biothérapies à haute valeur ajoutée, a souligné que ces capacités serviront le Maroc, le continent africain et le reste du monde.

La vision Royale devra assurer une autonomie sanitaire du Maroc et créer les conditions nécessaires pour tirer vers le haut les capacités de l’Afrique en matière de production de vaccins et thérapies critiques, a-t-il affirmé, relevant que cette vision s’articule autour de trois étapes importantes, dont la première est une phase d’urgence, qui démarrera immédiatement.

Cette étape, a dit M. Machour, permettra au Maroc d’utiliser la capacité de remplissage en flacons ou en seringues pré-remplies déjà existantes dans le pays, précisant que cette phase consiste plus spécifiquement à enclencher une coopération technique entre Sinopharm et la société Sothema.

Et de poursuivre que cette coopération se fera sous la supervision et en partenariat avec le ministère de la santé, le ministère des affaires étrangères ainsi qu’avec tous les ministères déjà engagés.

La deuxième phase, qui démarrera en parallèle avec la première, consiste, elle ; à créer en partenariat avec la société Recipharm, le cinquième fabricant de médicaments dans le monde (CMO), un site de production de vaccins et de biothérapies ayant un niveau qualitatif et des standards réglementaires reconnus mondialement, a-t-il fait remarquer.

Quant à la troisième étape, elle porte sur la création du contexte nécessaire afin que le Maroc puisse faire partie des grands de ce monde, reconnu comme plateforme sérieuse et crédible de développement et de production de vaccins et biothérapies vrac et produits finis, a-t-il ajouté.

La Très Haute sollicitude et la bienveillance Royale sont des facteurs de succès indispensables à l’aboutissement de cette Vision, a-t-il dit, notant que le partenariat public-privé, déjà existant, permettra de mobiliser tous les acteurs au Maroc et ailleurs autour d’un même objectif.

Une alliance stratégique avec un leader mondial en matière de fabrication de vaccins et de biothérapies est aussi un élément indispensable pour accélérer le transfert du savoir et de technologies et positionner le Royaume aux niveaux continental et mondial, a-t-il conclu. (Avec MAP)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page