Kiosque

Rôle avant-gardiste du Roi Mohammed VI en matière de développement durable au Maroc et en Afrique du Nord

SM le Roi Mohammed VI a joué un rôle avant-gardiste dans la promotion du développement durable au Maroc et en Afrique du Nord, écrit l’hebdomadaire européen « New Europe ».

La publication européenne, qui consacre un article au lancement du « partenariat vert » entre le Maroc et l’Union européenne, a souligné que l’approche du Souverain « proactive et pragmatique du développement innovant s’est reflétée dans la déclaration conjointe publiée par les deux parties dans laquelle l’Union européenne a loué les efforts et atouts du Maroc pour mettre en œuvre les éléments essentiels du Partenariat vert ».

« Pour l’Europe, la coopération attendue avec le Maroc sera la première du genre avec un pays du voisinage sud et s’inscrit dans le cadre du Partenariat UE-Maroc pour une prospérité partagée lancé en 2019 visant à renforcer les relations bilatérales, qui sont en ligne avec les objectifs fixés par la politique européenne de voisinage », écrit l’hebdomadaire.

La publication relève, citant la déclaration commune, que le partenariat vert « vise à assurer la cohérence de notre travail avec les cadres régionaux et internationaux tels que l’Agenda 2030, les Conventions des Nations Unies sur la diversité biologique et la désertification, la Plate-forme régionale de l’Union pour la Méditerranée sur la coopération énergétique et industrielle et la Convention de Barcelone pour la protection de la mer Méditerranée contre la pollution ».

« Notre démarche est importante car elle se situe à l’aube de la reprise post-crise ; c’est-à-dire le bon moment pour tirer les leçons », indique l’hebdomadaire, citant le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, lors de la cérémonie de lancement du partenariat vert.

Selon le ministre, cité par New Europe, la sortie de crise est l’occasion de « mieux reconstruire », en évitant les erreurs du passé. « C’est l’occasion d’une approche ouverte et coopérative, avec l’aide de tous », a-t-il noté.

M. Bourita, précise la publication, a plaidé pour un nouveau partenariat vert qui doit être dédié à une « reprise verte, rapide, juste et mutuellement bénéfique ». Il s’agit, selon lui, d’un partenariat qui contribuerait à « verdir » davantage les économies partenaires, à mieux diversifier leurs leviers de croissance, et à se rapprocher de la nouvelle cartographie des chaînes de valeur internationales post-crise.

Le ministre a également rappelé que le partenariat vert s’inscrit pleinement dans les orientations stratégiques définies par SM le Roi Mohammed VI, précisant que ces orientations royales ont fait des enjeux environnementaux et climatiques un axe de déploiement actif qui est en permanence au cœur des politiques publiques, en interne et dans les interactions avec les partenaires. (Avec MAP)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page