Politique

Parlement panafricain: le Président de la RDC reçoit une délégation conduite par le Maroc

Le Président de la République démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi, a pris acte des préoccupations d’une délégation parlementaire africaine conduite par le Maroc, au sujet des dysfonctionnements du Parlement panafricain (PAP), indique vendredi un communiqué de la Chambre des Représentants, cité par l’agence marocaine de presse (MAP).

Dans le cadre de l’initiative parlementaire africaine lancée sous la houlette du Parlement marocain, et qui a abouti à l’organisation à Rabat, le 8 juillet 2021, d’une réunion de concertation des Présidents des Parlements nationaux africains, un Communiqué adopté par consensus a dressé le bilan des dysfonctionnements inquiétants ayant entaché les travaux du Parlement Panafricain depuis mai 2021, rappelle la même source, ajoutant que dans le prolongement de cette action et de la mise en œuvre des recommandations formulées à travers ledit communiqué, un Comité de suivi et de conciliation a été reçu en audience, jeudi à Kinshasa, par le Président de la RDC, en sa qualité de Président en exercice de l’Union Africaine.

Le Comité était constitué des Présidents et représentants des parlements de la RDC, de la République du Congo, du Cameroun, du Mali, de la Gambie, de Madagascar, du Sénégal et du Gabon, précise le communiqué, ajoutant que le Président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, était représenté à cette audience par son Vice-président, Mohammed Touimi Benjelloun.

Au nom du Comité de suivi et de conciliation, M. Benjelloun, a passé en revue les recommandations issues de la réunion de concertation tenue à Rabat, en soulignant la nécessité d’affronter les causes et de tirer toutes les conséquences de l’échec de la dernière session du PAP, afin d’aboutir à une solution consensuelle, et relancer les activités statutaires de l’institution, souligne le communiqué.

Le vice-président a également fait part au Président de la RDC de la volonté unanime des membres du Comité de trouver un compromis, dans la sérénité et la cohésion, en conciliant les points de vue des uns et des autres, afin d’éviter la rupture et la division susceptibles de compromettre l’acquis institutionnel précieux que représente le PAP pour les peuples du continent africain.

À cet effet, le Comité a sollicité le concours du Président Tshisekedi, afin d’entreprendre toute démarche qu’il jugera utile auprès de ses pairs et des instances de l’Union africaine en vue d’un dénouement heureux de la crise, souligne le communiqué de la Chambre des représentants.

De son côté, le Président de la RDC, en saluant l’initiative du Maroc, a exprimé son profond regret par rapport à ce qui s’est passé lors de la 4ème Assemblée générale du PAP. « De telles agissements renvoient une très mauvaise image du continent », a affirmé M. Tshisekedi, en exhortant les membres du Parlement panafricain à dépassionner l’incident qui s’est produit « pour privilégier les hauts intérêts du Continent ».

M. Tshisekedi s’est engagé, pour sa part, à relancer le Président de la Commission de l’Union Africaine, en vue de l’organisation d’une réunion spéciale où seraient impliqués le Bureau de la Conférence des Présidents et les Présidents des Communautés économiques régionales « pour formuler des orientations » au sujet de la crise que traverse le PAP, conclut le communiqué.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page