Politique

Le Maroc sera toujours aux côtés de la Libye sans aucune ingérence ou agenda

Le Maroc sera toujours aux côtés de la Libye sans aucun agenda si ce n’est celui de la sécurité et de la stabilité de ce pays, a affirmé, mercredi à Rabat, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Le Royaume sera toujours aux côtés de la Libye, en accompagnant ses efforts et ceux de la communauté internationale, sans aucune ingérence ou agenda si ce n’est celui de la sécurité et de la stabilité de ce pays, puisque cette question est capitale pour la région maghrébine qui fait face à plusieurs défis, a souligné M. Bourita lors d’un point de presse conjoint avec le vice-président du conseil présidentiel libyen, Abdallah Hussein Al-Lafi, à l’issue de leurs entretiens.

Le ministre a aussi affirmé qu’il a fait part au responsable libyen du soutien de SM le Roi Mohammed VI au processus politique en Libye, aux réalisations du conseil présidentiel et des pouvoirs exécutifs provisoires, ainsi qu’à tous les efforts libyens visant à surmonter les difficultés et à répondre aux aspirations des Libyens.

M. Bourita a, en outre, estimé que la situation actuelle en Libye est marquée par des difficultés au niveau du processus politique, notamment en ce qui concerne la préparation des élections et le respect des engagements relatifs aux aspects sécuritaires et militaires, faisant savoir que le Maroc, conscient de ces contraintes, demeure convaincu que la Libye et les Libyens sont capables de les transcender.

Les élections libyennes sont une échéance importante pour consacrer la légitimité en Libye, a-t-il dit, rappelant le consensus libyen et international au sujet de cette légitimité qui doit être décidée par le peuple libyen, à travers un scrutin sain et transparent.

Le Maroc considère que les contraintes entravant le processus de préparation de ces élections peuvent être surmontées grâce à la volonté et au dialogue serein, tout en faisant prévaloir les intérêts de la Libye, a relevé M. Bourita, ajoutant que le Royaume ne dispose pas d’une baguette magique mais il a la volonté sincère, conformément aux Hautes Instructions de SM le Roi, d’encourager le dialogue et la négociation entre les Libyens pour parvenir à des consensus en vue d’aplanir ces obstacles.

Le ministre a, par ailleurs, indiqué avoir évoqué avec le responsable libyen la question de la réconciliation nationale qui demeure un facteur essentiel pour tourner la page du passé et favoriser la cohésion entre toutes les composantes du peuple libyen, soulignant que le Maroc, qui a mené un processus exemplaire dans ce domaine à travers l’Instance Équité et Réconciliation, est disposé à partager son expérience et à accompagner la Libye.

Évoquant les relations bilatérales, M. Bourita a mis en évidence le souci constant de SM le Roi de préserver les liens solides entre les deux peuples frères et le contact permanent avec les institutions libyennes, à la faveur de la communauté de l’histoire et de l’unité du destin ainsi que des défis auxquels sont confrontés les deux pays dans la région maghrébine.

Il a, en outre, fait savoir qu’il a abordé avec M. Al-Lafi la tenue, dans les prochaines semaines, d’un forum d’affaires maroco-libyen, ainsi que de la commission consulaire conjointe dans les jours à venir afin de traiter les questions intéressant les communautés, libyenne au Maroc et marocaine en Libye.

Les entretiens ont également porté sur le renforcement de la coopération bilatérale dans plusieurs secteurs importants, notamment l’agriculture, a-t-il conclu.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page