Politique

L’UA condamne la prise de pouvoir par la force en Guinée, demande la libération d’Alpha Condé

L’Union Africaine a condamné, dimanche, la prise de pouvoir par la force en Guinée Conakry, demandant la libération immédiate du Président Alpha Condé.

« Le Président en exercice de l’Union Africaine, SE Félix Tshisekedi, et le Président de la commission de l’Union Africaine, SE Moussa Faki Mahamat, condamnent toute prise de pouvoir par la force et demandent la libération immédiate du Président Alpha Condé », souligne un communiqué de l’UA.

« Ils invitent le Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine à se réunir d’urgence pour examiner la nouvelle situation en Guinée et pour prendre les mesures appropriées aux circonstances », ajoute le communiqué.

Des militaires guinéens ont annoncé, dimanche, avoir arrêté le président de la Guinée Conakry, Alpha Condé, gelé la Constitution, dissous le gouvernement et les institutions et fermé les frontières terrestres et aériennes du pays.

Les auteurs de ce coup de force justifient leur action par « la situation politique et économique de la Guinée, le blocage des institutions du pays, l’exploitation de la justice, la violation des droits des citoyens, la corruption financière et la propagation de la pauvreté », selon des sources médiatiques.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page