Kiosque

Les élections du 8 septembre reflètent la conscience collective des Marocains (journal)

Les élections qui se sont déroulées le 8 septembre au Maroc mettent en exergue « la conscience collective du peuple marocain », qui en fait une occasion pour confirmer ses aspirations légitimes, écrit le journal libanais +Annahar+.

Dans un article intitulé « L’expérience marocaine », de l’écrivain et journaliste Mohamed Al-Rumaihi, le journal libanais relève qu’il reste primordial que le projet marocain fasse l’objet d’une analyse « car il est remarquable ».

L’enjeu est essentiellement la gestion de l’État moderne, explique l’auteur de l’article, ajoutant qu’il ressort clairement « d’une longue expérience » que l’État ne peut pas être géré que s’il prend en compte et répond aux aspirations de la société.

« La politique étrangère n’a pas fait l’objet de discussions dans la campagne électorale marocaine, mais l’accent était plutôt mis sur la gestion et l’action de l’État pour répondre aux besoins des Marocains », souligne +Annahar+, notant que l’objectif ultime de ces échéances demeure la lecture de la réalité sociale et politique de la société marocaine.

« Si nous passons en revue le programme des partis en lice, nous constatons que le RNI, ayant remporté la majorité des sièges, met en exergue la priorité des enjeux économiques, éducatifs et sanitaires », explique M. Al-Rumaihi.

Le programme du PAM (2è) s’est, quant à lui, axé sur ce qu’il appelle la « démocratie sociale » et qu’est la liaison entre le développement de la compréhension démocratique et de l’action collective, pour le bien commun, a-t-il conclu. (Avec MAP)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page