Choix de l'EditeurEconomie

Pour l’Espagne, la décision du tribunal européen «ne remet pas en cause» la coopération bilatérale et Maroc-UE

Le gouvernement espagnol a affirmé que la décision en 1ère instance du Tribunal de l’Union européenne (UE) concernant les accords, agricole et de pêche, avec le Royaume du Maroc « ne remet pas en cause » les relations de coopération du Royaume avec l’Espagne et l’UE.

« Pour moi et pour le gouvernement espagnol, cette décision ne remet évidemment pas en cause nos relations avec notre partenaire stratégique, le Maroc, ni l’amitié et la coopération qui les unissent », a souligné, vendredi, le ministre espagnol de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation, Luis Planas, à l’issue d’une réunion du Comité consultatif agricole.

« Nous avons toujours défendu le statut avancé du Maroc au sein de l’UE et nous allons continuer à le faire parce que le Maroc est un partenaire stratégique pour nous », a fait observer le ministre espagnol.

« Le gouvernement préservera les intérêts légitimes des agriculteurs et des éleveurs car le Maroc est un partenaire stratégique pour l’Espagne et l’UE », a-t-il insisté.

La zone de pêche marocaine est stratégique pour la flotte espagnole, a-t-il relevé, rappelant que sur les 132 navires qui pêchent dans ces eaux, 93 sont espagnols, appartenant aux flottes andalouse, galicienne et canarienne.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page