Politique

UA-UE : M. Borrell plaide pour plus de solidarité européenne envers l’Afrique

Le Haut Représentant de l’Union européenne (UE) pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité et vice-président de la Commission européenne, Josep Borrell, a plaidé, mardi à Kigali, pour plus de solidarité européenne envers l’Afrique, notamment en ce qui concerne les livraisons de vaccins anti-Covid.

« La mise en œuvre des campagnes de vaccination a été plus lente que prévu. L’écart entre l’état d’avancement de la vaccination en Afrique et en Europe est important. C’est un très grand écart. Nous devons donc faire mieux, ensemble, pour combler cet écart », a souligné le chef de la diplomatie de l’UE qui intervenait lors de la seconde réunion ministérielle préparatoire du 6è Sommet UA-UE, tenue dans la capitale rwandaise, Kigali.

La pandémie de la Covid-19 a été un signal d’alarme qui a révélé ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas dans le monde interconnecté et interdépendant d’aujourd’hui, a dit M. Borrell, estimant que « cela a accéléré la nécessité d’adapter notre partenariat à de nouveaux objectifs ».

M. Borrell, qui a co-présidé la Réunion ministérielle UA-UE avec le vice-Premier ministre  de la République démocratique du Congo et président du Conseil exécutif de l’UA, Christophe Lutundula Apala, a indiqué qu’au-delà des efforts déjà accomplis, il est impératif de rendre l’investissement moins risqué et plus attractif en Afrique, ajoutant que « nous voulons investir dans des infrastructures qualitatives ».

Pour un véritable partenariat de peuples d’Europe et d’Afrique

De son côté, M. Lutundula Apala a insisté sur la nécessité de « construire un véritable partenariat de peuples d’Europe et d’Afrique ».

« L’Union européenne est le plus grand partenaire commercial de l’Afrique. Il est important que ces liens soient renforcés pour créer de la valeur ajoutée et de l’emploié, a souligné M. Lutundula Apala.

Rappelant que l’Afrique a « la population la plus jeune du monde », il a appelé à investir davantage dans la jeunesse africaine en vue de relever les défis du présent et du futur.

Le Maroc a été représenté à la seconde réunion ministérielle préparatoire du Sommet UA-UE au niveau des Chefs d’Etats, prévue en février prochain à Bruxelles, par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains Résidant à l’Étranger, Nasser Bourita.

Lors de cette réunion, les ministres des Affaires étrangères de l’UE et de l’UA ont fait le point sur les progrès accomplis depuis le cinquième sommet UE-UA (Abidjan, 29-30 novembre 2017), en procédant à un échange de vues sur le partenariat UE-UA, ainsi que sur les moyens de renforcer la coopération.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page