Choix de l'EditeurIci & Ailleurs

Sahara marocain: La nouvelle résolution du Conseil de sécurité confirme le « continuum » du processus des tables rondes (M. Hilale)

La résolution 2602 du Conseil de sécurité de l’ONU adoptée, vendredi, confirme le “continuum” du processus des tables rondes en tant que “seul et unique” cadre pour le règlement du différend régional autour du Sahara marocain, a affirmé, à New York, l’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale.

La nouvelle résolution, qui s’inscrit dans le sillage des quatre dernières résolutions du Conseil de Sécurité, “conforte et confirme le continuum du processus des tables rondes avec ses modalités et avec ses quatre participants -le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le polisario -en tant que seul et unique cadre pour le règlement » du différend régional autour du Sahara marocain, a souligné M. Hilale lors de sa conférence de presse au Conseil de sécurité suite à l’adoption de la nouvelle résolution.

A cet égard, le Conseil de sécurité a décidé, une fois de plus, que l’objectif final du processus politique est de parvenir à une solution politique, réaliste, pragmatique, durable, mutuellement acceptable et basée sur le compromis, a relevé l’ambassadeur.

“Dans cette perspective et en réitérant dans sa 18è résolution consécutive la prééminence, le sérieux, la crédibilité de l’initiative marocaine d’autonomie, le Conseil de sécurité confirme, si l’on est encore besoin, que l’autonomie reste et sera l’ultime et finale solution à ce différend régional”, a indiqué M. Hilale, notant que l’adoption de cette nouvelle résolution survient dans un contexte “gorgé d’optimisme” pour la reprise du processus politique, et ce suite à la nomination de M. Staffan de Mistura en tant que nouvel envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara marocain.

Dans ce sens, le diplomate marocain a tenu à exprimer au nouvel envoyé personnel du SG de l’ONU ses “chaleureuses félicitations” et de l’assurer du plein soutien et de la coopération du Maroc pour la réussite de sa facilitation.

Par ailleurs, l’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU a indiqué que le Conseil de sécurité a mis à nu, dans sa nouvelle résolution, les “allégations et les mensonges” colportés par l’Algérie et “son polisario” au sujet d’une prétendue guerre “hollywoodienne” au Sahara marocain, “et ce en ignorant totalement leur narratif guerrier attestant ainsi du calme, de la quiétude et de la normalité de la vie dans nos provinces du Sud”.

Parallèlement, l’Instance exécutive de l’ONU a conforté “l’irréversibilité” de l’action pacifique menée par le Maroc dans la région de Guerguerat en novembre dernier, ce qui a permis de “chasser définitivement et une fois pour toutes les milices armés du polisario”, a fait observer M. Hilale, ajoutant que le Conseil de sécurité a exprimé ses “vives préoccupations” à l’égard de la rupture du cessez-le-feu par le groupe séparatiste armé, le polisario, ainsi que de ses obstructions à la liberté du mouvement de la MINURSO “compromettant dangereusement” son mandat de supervision du cessez-le-feu sur le terrain.

Et de poursuivre que le Maroc a déclaré par la Plus Haute Autorité du Royaume au SG de l’ONU son attachement au respect et au maintien du cessez-le-feu, ainsi que sa coopération avec la Minurso.

A cet égard, l’ambassadeur a indiqué que le Maroc se félicite de la nomination de M. Alexander Ivanko en tant que représentant spécial et chef de la Minurso, en lui réitérant les “assurances” de coopération du Royaume.

Par la même occasion, M. Hilale a fait remarquer que le Conseil de sécurité s’est félicité, une fois encore, des réalisations et des efforts du Royaume dans la promotion et la protection des droits de l’homme dans ses provinces sahariennes, “infligeant ainsi un cinglant désaveu à l’Algérie et son polisario “qui s’éreinte à coup de millions de dollars à travestir et à désinformer au sujet de la jouissance par les populations du Sahara marocain de la plénitude de leurs droits.

Le diplomate marocain a, par ailleurs, remercié le porte-plume, les Etats Unis, pour la présentation et la négociation de cette résolution ainsi que les membres du Conseil de sécurité pour le soutien qu’il lui ont apporté.

(MAP)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page