Environnement

Le Maroc engagé à accompagner les actions de la Commission climatique des États Insulaires

Le Maroc réitère son engagement à accompagner et à soutenir les actions de la Commission climatique des États Insulaires, a affirmé, mardi, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains Résidant à l’Étranger, Nasser Bourita.

Lors d’une réunion ministérielle tenue par visioconférence sur le thème « Opérationnalisation de la Commission climat des États Insulaires : Vers la réalisation et l’action », M. Bourita « a réitéré l’engagement du Maroc à accompagner et soutenir les actions de la commission dont l’opérationnalisation devient plus que jamais un impératif », indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains Résidant à l’Étranger.

« Le Maroc en fait un devoir de solidarité et une priorité d’actions en vue de contribuer à créer une dynamique vertueuse, comme souligné dans le discours de SM le Roi, lors du 1er Sommet de la Commission Climat du Bassin du Congo, tenu à Brazzaville en 2018 », a ajouté le ministre, lors de cette rencontre organisée en marge de la 26ème Conférence des Parties des Nations Unies sur les changements climatiques (COP26) qui se tient à Glasgow.

Afin d’accélérer l’opérationnalisation de la Commission climat des États Insulaires, M. Bourita a mis l’accent sur trois prérequis incontournables, à savoir l’identification des besoins et des ambitions, l’élaboration d’un plan d’investissement réaliste pour canaliser le soutien technique et financier que les partenaires pourraient fournir, ainsi que la mise en place d’un groupe de travail conjoint en vue d’élaborer une feuille de route traçant les objectifs à atteindre dans les prochains mois.

Il a, ensuite, mis en exergue l’intérêt et l’importance de la création, en 2016, de cette Commission, aux côtés des deux autres commissions climat du Bassin du Congo et de la Région du Sahel, et ce, lors du Sommet Africain d’Action, convoqué à l’Initiative de SM le Roi Mohammed VI, dans le cadre de la COP22 tenue à Marrakech, ajoute le communiqué.

Dans ce cadre, les participants à cette réunion ont salué l’engagement constant de SM le Roi en faveur d’une Afrique forte et résiliente face aux impacts du dérèglement planétaire du climat et le leadership du Maroc, en tant que partenaire fondateur des trois commissions climat africaines.

Réunissant le Cap Vert, les Comores, la Guinée Bissau, la Guinée Equatoriale, l’île Maurice, Sao Tomé et Principe, la Tanzanie, Madagascar ainsi que les Seychelles, qui en assure la présidence, cette commission a pour objectif d’accompagner les Etats insulaires africains dans leur lutte face aux défis climatiques spécifiques, d’autant plus que ces pays partagent une fragilité écologique commune, a souligné M. Bourita.

Aux côtés des ministres des pays membres de la Commission, cet événement a connu la participation de représentants du Programme des Nations Unies pour le Développement, le Programme des Nations Unies pour l’Environnement, la Commission Economique pour l’Afrique et la Banque Africaine de Développement.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page