Politique

Le ministre marocain des AE présente à la Conférence de Paris l’Approche Royale pour la résolution de la crise libyenne

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains Résidents à l’Étranger, Nasser Bourita, qui représente SM le Roi Mohammed VI à la Conférence de Paris sur la Libye, a présenté l’Approche Royale pour la résolution de la crise libyenne et la volonté du Souverain de faire du Maroc une terre d’accueil pour le dialogue inter-libyen.

M. Bourita a souligné aux participants à cette conférence, qui s’est tenue vendredi, sous la coprésidence du Président français Emmanuel Macron, de la Chancelière allemande Angela Merkel, du Président du Conseil italien Mario Draghi, ainsi que du Président du Conseil Présidentiel libyen Mohamed El-Menfi, que SM le Roi Mohammed VI suit de près les développements en Libye et encadre de sa vision Royale l’engagement du Maroc qui ne s’est jamais démenti.

Il a relevé que cette approche, fondée sur le respect de la volonté libyenne et le bannissement de tout paternalisme, a permis des avancées majeures entamées par la conclusion en décembre 2015 de l’Accord politique de Skhirat.

Le ministre a rappelé que les arrangements de Bouznika du 6 octobre 2020 ont permis d’avancer vers la réunification des sept postes souverains, que le congrès parlementaire inter-libyen du 23 novembre 2020 a facilité la réunion -pour la première fois depuis 2011- de 123 parlementaires libyens de l’Est et de l’Ouest, et que plus récemment, l’engagement de Rabat de décembre 2020 a fait converger les opinions des Représentants de la Chambre des Représentants et le Haut Conseil d’Etat au sujet de la tenue des élections à la date prévue du 24 décembre 2021.

M. Bourita a appelé les participants à cette conférence à sortir avec des messages forts et clairs à l’adresse de la Libye et de la Communauté Internationale.

Il a également appelé la Libye à s’engager vers un avenir meilleur pour préserver les avancées réalisées, soulignant que les élections peuvent transformer le cessez-le-feu en paix durable et régler définitivement la question de légitimité.

Le ministre n’a pas manqué de souligner, dans ce contexte, la nécessité de veiller à ce que le cadre législatif des élections en Libye soit « consensuel » et « inclusif », ajoutant que ces élections renforceront la souveraineté de la Libye et permettront à la communauté internationale d’avoir un seul interlocuteur libyen.

Après avoir clairement exprimé le soutien du Royaume du Maroc aux actions du Gouvernement Abdel Hamid Dbeibah, le ministre a rappelé que le Maroc est prêt à soutenir tout accord entre Libyens.

« Le Maroc est prêt à soutenir tout ce sur quoi les Libyens se mettront d’accord ; et cela, les frères libyens le savent fort bien », a affirmé M. Bourita qui a souligné la nécessité d’une transformation du rôle de la communauté internationale et des partenaires de la Libye.

«Le Maroc -qui est resté une terre de dialogue vers laquelle les frères libyens convergent spontanément- a toujours regretté que la Libye soit pour certains un «fonds de commerce diplomatique» et, pour d’autres, «une arène de lutte par procuration», a affirmé M. Bourita pour qui « le seul parti que chacun doit prendre est celui d’accompagner la Libye unie -sans hérauts et sans intrusions- pour : asseoir les conditions d’une paix durable, y compris par la démilitarisation, le départ des mercenaires étrangers et la réinsertion des miliciens locaux ; accompagner la Libye sur le chemin de la consolidation de la paix et du raffermissement des institutions de l’Etat de droit ; et aider la Libye à se reconstruire, grâce à ses ressources propres et à la faveur d’investissements gérés par les Libyens eux-mêmes ».

Et pour conclure, M. Bourita a rappelé le soutien du Maroc aux efforts du Secrétaire Général de l’ONU, Antonio Guterrres, et de son Envoyé Personnel Ján Kubiš pour la consolidation de la paix en Libye.

A rappeler que l’objectif de la Conférence de Paris est d’apporter un soutien international à la poursuite de la transition politique engagée et à la tenue des élections selon le calendrier prévu. (Avec MAP)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page