Politique

Pour Washington, le partenariat maroco-américain est «enraciné dans des intérêts communs pour la paix, la sécurité et la prospérité»

Le partenariat entre les Etats-Unis et le Maroc est « enraciné dans des intérêts communs pour la paix, la sécurité et la prospérité régionales », a indiqué le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken.

« Le Secrétaire Blinken a souligné que le partenariat bilatéral de longue date est enraciné dans des intérêts partagés dans la paix, la sécurité et la prospérité régionales », a relevé le porte-parole du département d’Etat, dans un communiqué diffusé à l’issue des entretiens tenus, à Washington, entre M. Blinken et le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Cette rencontre a été l’occasion pour les deux parties de passer en revue « une série de questions régionales », a ajouté la même source.

Dans une brève allocution avant le début de cet entretien, le chef de la diplomatie américaine s’est félicité du partenariat « solide et de longue date » unissant les Etats-Unis et le Maroc, tout en réaffirmant la volonté de son pays de le consolider davantage.

« Nous avons un partenariat de longue date avec le Maroc, que nous voulons renforcer et approfondir », a-t-il indiqué.

Abondant dans le même sens, M. Bourita a mis en avant les relations séculaires et multidimensionnelles unissant les deux pays ainsi que l’importance de les consolider davantage face aux défis communs, conformément à la Vision de SM le Roi Mohammed VI.

« Nous avons un partenariat de très longue date et il est temps de l’enrichir davantage, d’enrichir notre dialogue stratégique, notre coopération militaire, et défendre nos intérêts et nos valeurs dans le monde », a-t-il souligné.

M. Bourita a cité, à cette occasion, une série de défis communs, dont les changements climatiques, l’extrémisme, la paix et la sécurité, autant d’enjeux qui, a-t-il dit, « donnent davantage de pertinence à cette relation ». (Avec MAP)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page