Politique

Le Royaume-Uni salue les efforts du Maroc en faveur d’une Libye pacifique et stable

Le Royaume-Uni a salué, mercredi, les efforts du Maroc en faveur d’une Libye stable et pacifique, avec notamment le dialogue inter-libyen tenu à Bouznika et à Tanger, qui a contribué à la mise en œuvre de l’accord sur les mécanismes de nomination aux postes de souveraineté en Libye.

Dans un communiqué conjoint publié à l’issue du dialogue stratégique Maroc-GB, les deux pays ont réaffirmé leur ferme attachement à la souveraineté, l’indépendance, l’intégrité territoriale et l’unité nationale de la Libye.

La ministre britannique des Affaires étrangères, Liz Truss, et le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, ont rappelé que la résolution 2570 du Conseil de sécurité de l’ONU soulignait le rôle central des Nations unies dans la facilitation d’un processus politique inclusif mené par et pour les Libyens.

Les deux parties ont, dans ce sens, rappelé la nécessité de relativiser les efforts parallèles déployés en dehors des auspices des Nations unies.

Les deux ministres, ajoute le communiqué, ont salué l’accord de cessez-le-feu conclu le 23 octobre 2020, y compris le retrait des forces étrangères et des mercenaires de Libye, ainsi que le plan d’action approuvé par le Conseil militaire conjoint 5+5.

Les deux ministres ont également souligné l’importance d’un processus électoral inclusif et consultatif, largement accepté par les parties prenantes libyennes.

Par ailleurs, les deux pays ont condamné, dans les termes les plus énergiques, l’utilisation d’armes chimiques qui constitue une violation du droit international, exprimant leur forte conviction que les responsables de l’utilisation de ces armes doivent répondre de leurs actes et que tous les États parties doivent respecter leurs obligations vis à vis de la Convention sur l’interdiction des armes chimiques.

À cette fin, M. Bourita et Mme Truss ont appelé à œuvrer au renforcement de la mise en œuvre de ladite Convention et à consolider davantage le rôle de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC).

A signaler, par ailleurs, qu’à l’occasion de la 3è session du dialogue stratégique Maroc-GB, tenue mercredi à Londres, M. Bourita a eu également des échanges fructueux avec le ministre d’État chargé du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord au bureau des Affaires étrangères, du Commonwealth et du Développement International du Royaume-Uni, James Cleverly.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page