Kiosque

Le rapport sur «La presse marocaine et les impacts de la pandémie Covid-19» présenté à Casablanca

Le rapport du Conseil national de la Presse (CNP), intitulé : « La presse marocaine et les impacts de la pandémie Covid-19, après la levée du confinement », le deuxième du genre après celui de l’année dernière, a été présenté jeudi lors d’une rencontre à Casablanca.

Présenté par Noureddine Miftah, président de la Commission de l’entreprise de presse et de la mise à niveau du secteur, en présence notamment de Younes Mjahed, président du CNP, qui a prononcé le mot d’ouverture de cette rencontre, et de plusieurs éditeurs de journaux électroniques et papier ainsi que de journalistes, ce rapport comprend des recommandations visant, entre autres, à la réhabilitation de la presse pour davantage de confiance et de crédibilité, l’adoption d’un modèle économique approprié et l’adaptation des ressources aux exigences et aux évolutions du marché.

Le rapport passe en revue le contexte de crise, la situation de la presse à travers le monde en faisant remarquer que le Maroc n’est pas un cas isolé, l’état des lieux après le confinement en soulignant la spécificité marocaine, et les ventes de journaux en mettant le doigt, à ce sujet, sur « l’effrayant indicateur », à la suite de cette pandémie.

Après avoir relevé la crise de l’impression, le document met l’accent sur la distribution dont le problème est qualifié de « multidimensionnel » et la publicité, considérée en « chute libre ».

Comme conséquences de la crise, le rapport relève « un déséquilibre des indicateurs financiers et économiques », abordant également la question de « la subvention publique » ainsi que « les répercussions professionnelles et éthiques » en relation avec la crise de covid-19.

Tout en présentant une situation difficile, le rapport rend hommage, cependant, aux pouvoirs publics au Maroc pour avoir alloué une enveloppe « inédite » dans le cadre de la subvention publique exceptionnelle à la presse marocaine.

Et de souligner aussi que « la subvention publique allouée à la presse, dans un cadre contractuel entre les pouvoirs publics et la Fédération marocaine des Editeurs de Journaux, a connu une évolution tangible entre 2005 et 2019. Elle a presque doublé en deux décennies ».

Cette rencontre de présentation du rapport a constitué, en même temps, une occasion pour l’assistance de débattre avec MM. Miftah et Mjahed de différentes questions professionnelles.

A rappeler qu’un premier rapport du Conseil national de la Presse a été publié en 2020 et portait sur : « La presse marocaine et la crise du coronavirus : Impact du confinement sur le secteur et 30 mesures pour sortir de la crise ».

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page