Politique

La CEDEAO veut des élections au Mali

Les Chefs d’Etat membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), réunis en sommet ordinaire dimanche dernier à Abuja, ont exigé des élections en février 2022 au Mali.

Ils ont également décidé d’imposer des sanctions supplémentaires dès janvier sans l’engagement des autorités maliennes en ce sens.

« Les Chefs d’Etat ont décidé de maintenir la date du 27 février 2022 pour l’organisation des élections au Mali. Ils ont décidé de l’entrée en vigueur de sanctions additionnelles en janvier 2022 » si les autorités maliennes n’honorent pas leur engagement initial de tenir à cette date des élections censées ramener les civils au pouvoir, a déclaré à la presse le président de la Commission de la CEDEAO, Jean-Claude Kassi Brou.

L’organisation sous régionale a, par ailleurs, décidé de maintenir les sanctions contre les militaires ayant pris le pouvoir en Guinée le 5 septembre à la faveur d’un putsch et a réclamé un calendrier de retour des civils à la tête du pays.

Avant le sommet, le président de transition malien, le colonel Assimi Goïta, a écrit au président en exercice de la CEDEAO, le chef d’Etat ghanéen, Nana Akufo-Addo.

« La République du Mali, par ma voix, s’engage à vous fournir au plus tard le 31 janvier 2022 un chronogramme (calendrier) détaillé qui pourrait être discuté durant une mission de la CEDEAO », a-t-il souligné dans un courrier.

Le colonel Goïta justifie, dans ce courrier, le report des élections. Il a invoqué la tenue de consultations nationales (Assises de la refondation) qui se sont ouvertes samedi dans les communes et qui doivent accoucher de recommandations en vue de réformes.

Ces Assises formuleront « des recommandations qui permettront de dégager un calendrier électoral » et sont « indispensables au retour de la paix et de la stabilité dans notre pays », a indiqué le colonel Goïta.

« Le retour à l’ordre constitutionnel est et demeurera ma priorité absolue », a-t-il assuré. (Avec MAP)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page