Kiosque

La capacité du Maroc à défendre ses intérêts à l’abri de toute surenchère

Le Maroc a prouvé sa capacité à défendre ses intérêts à l’abri de toute forme de surenchère, a souligné le journaliste et écrivain libanais Khairallah Khairallah, expliquant que l’année 2021 a été une success story marocaine par excellence, réalisée malgré toutes les difficultés que traverse le monde, notamment à la lumière de la nouvelle vague de propagation de la pandémie de Covid-19.

Dans un article publié lundi dans le journal londonien +Al-Arab+ sous le titre « Maroc 2021 : Une success story », le journaliste libanais a expliqué que l’importance de cette réussite réside dans le fait qu’elle n’a pas été isolée, liée à une année particulière ou à un événement unique autant qu’elle est de nature cumulative étalée sur toute la carte du Royaume, y compris les provinces du Sud.

Il a ajouté qu’« un an après que les Etats-Unis ont reconnu le marocanité du Sahara, fin 2020, le sommet du Conseil de coopération du Golfe (CCG) est venu confirmer la relation privilégiée entre ces pays et le Royaume du Maroc ».

Il a écrit, à cet égard, que « l’audace de la position des pays du Golfe, tournée vers l’avenir, a dépassé la question de l’Iran, sur laquelle la position est claire, pour s’étendre à l’Afrique du Nord, où le régime algérien pratique une agressivité dans ses relations avec le Maroc », et que « le message des pays du Golfe au régime algérien, qui aspire à accueillir le prochain sommet arabe, est très clair, car les États du CCG ont souligné la marocanité du Sahara d’une part, et le partenariat avec le Maroc, d’autre part ». (Avec MAP)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page