Politique

Maroc-Chine : Un modèle de coopération sino-arabe et sino-africaine mutuellement bénéfique

La signature, mercredi, du « Plan de mise en œuvre pour la construction conjointe de l’initiative de la Ceinture et la Route » entre le Royaume du Maroc et la République Populaire de Chine témoigne du dynamisme des relations sino-marocaines, érigées en un modèle de coopération sino-arabe et sino-africaine mutuellement bénéfique.

Lancée, en 2013 par le Président chinois Xi Jinping, sous le nom de « One Belt, One Road », l’initiative « la Ceinture et la Route » a pour ambition de promouvoir de nouvelles opportunités de coopération entre la Chine et les 140 pays y ayant adhéré.

Le Maroc a été le premier pays au Maghreb et parmi les premiers en Afrique à adhérer à cette initiative à travers notamment la signature, en 2017, d’un Mémorandum d’Entente permettant au Royaume d’établir plusieurs partenariats dans des secteurs prometteurs, tels que l’infrastructure, les industries avancées et la technologie.

Fondée sur le dialogue, le partenariat et les échanges commerciaux et humains, l’initiative « la Ceinture et la Route » a permis de renforcer la coopération en matière d’infrastructures avec la Chine et a fait du Maroc une destination privilégiée des investissements chinois en Afrique, avec plus de 80 projets importants dans tout le pays.

Il en est ainsi du projet de réalisation et de développement de la Cité Mohammed VI Tanger Tech, dont le Mémorandum d’entente a été signé en avril 2019 à Pékin, en marge du Forum « Ceinture et Route », entre la Société d’Aménagement Tanger Tech (SATT), la China Communications Construction Company Limited International (CCCC) et la China Road and Bridge Corporation (CRBC).

Conscientes de sa position géostratégique, les autorités chinoises ont décidé de conférer un statut de « pays pivot » au Maroc dans le cadre de l’initiative « la Ceinture et la Route » qui est à la fois un ensemble de liaisons maritimes et de voies ferroviaires entre la Chine et les pays adhérents.

Une nouvelle dynamique a été aussi insufflée aux relations sino-marocaines, suite à la visite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à Pékin en mai 2016, au cours de laquelle un accord de partenariat stratégique a été signé entre les deux pays.

Cette Visite Royale a également été marquée par la signature d’une déclaration conjointe relative au partenariat stratégique ainsi que de 32 Accords et un Mémorandum d’entente, portant sur plusieurs domaines de coopération, notamment économique, financier, industriel, judiciaire, culturel, touristique, énergétique, ainsi que dans le domaine des infrastructures et des affaires consulaires.

Ce partenariat, fort et multidimensionnel, s’est, en outre, manifesté lors de la pandémie du coronavirus à travers une coopération distinguée dans le domaine de la santé et de la vaccination, donnant lieu à la signature, en juillet 2021, d’un Mémorandum relatif à la coopération pour le vaccin anti-Covid-19 entre le Maroc et le Groupe Pharmaceutique National de Chine (SINOPHARM), d’un Mémorandum d’accord concernant l’établissement de capacités de fabrication de vaccins au Maroc avec la société Recipharm, et d’un Contrat de mise à disposition du Maroc des installations de remplissage aseptiques de la Société de Thérapeutique Marocaine (Sothema) pour la fabrication du vaccin anti-Covid-19 propriété de la société Sinopharm entre l’État marocain et la société Sothema. (Avec MAP)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page