Culture & Arts

Maroc : Poursuite du processus d’officialisation de la langue amazighe

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a réitéré, jeudi à Rabat, l’engagement à poursuivre le processus d’officialisation de la langue amazighe, en l’inscrivant dans un cadre d’action national clair et en harmonie avec les dispositions de la constitution et avec la ferme volonté Royale qui a renforcé la place de la langue et de la culture amazighes sur la voie de la consolidation de l’identité nationale, riche de ses affluents multiples et divers.

Depuis Son accession au trône, SM le Roi Mohammed VI a conféré à la langue et à la culture amazighes la place qu’elles méritent dans l’édification de l’identité nationale, à travers Son soutien permanent à cet affluent national et Ses instructions clairvoyantes qui illustrent le sens stratégique du Souverain depuis le discours Royal fondateur d’Ajdir en 2001, a souligné M. Akhannouch à l’ouverture du conseil de gouvernement, réuni par visioconférence.

Le chef du gouvernement a présenté, à l’occasion du Nouvel An amazigh 2972, ses félicitations à tous les citoyens et citoyennes, notant que cette date incarne l’une des déclinaisons et illustrations du capital commun de tous les Marocains, indique un communiqué du ministère délégué chargé des relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement.

L’officialisation de la langue amazighe dans la Constitution étant une décision et une volonté Royales, le gouvernement se doit d’accélérer les chantiers stratégiques prioritaires stipulés par la loi organique n°26-16 relative aux étapes de la mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe et les modalités de son intégration dans l’enseignement et dans les différents secteurs prioritaires de la vie publique, et la nécessité de mobiliser les efforts et les ressources humaines, logistiques et financières, à même d’en assurer la mise en œuvre des dispositions.

Dans ce cadre, M. Akhannouch a indiqué que le gouvernement a entamé son mandat avec des mesures audacieuses et concrètes pour la promotion de l’Amazigh, en particulier l’attribution de 200 millions DH dans la loi de finances 2022 pour la mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe, tout en s’engageant à relever progressivement le plafond jusqu’à un milliard de dirhams en 2025.

Le gouvernement poursuivra, avec détermination, la concrétisation de ses engagements tout au long de son mandat, afin de réaliser les objectifs constitutionnels, la volonté Royale et les aspirations du peuple liées à cet ambitieux chantier national, a-t-il assuré.

Il a saisi l’occasion pour rappeler aux membres du gouvernement la nécessité de prendre toutes les mesures nécessaires en vue de mettre en œuvre le caractère officiel de l’Amazigh au sein des secteurs ministériels et institutions sous leurs tutelles, d’appuyer toutes les activités de valorisation de l’Amazigh et de protéger son patrimoine culturel et civilisationnel sous toutes ses formes et expressions.

M. Akhannouch a, ensuite, annoncé que la commission interministérielle permanente créée en vertu de l’article 34 de la loi organique n° 26-16 fixant le processus de mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe, ainsi que les modalités de son intégration dans l’enseignement et dans les domaines prioritaires de la vie publique, se réunira prochainement pour assurer le suivi et l’accompagnement de la mise en œuvre du caractère officiel de l’Amazigh et l’examen du plan gouvernemental intégré y afférant, lequel constituera une feuille de route claire et cohérente pour l’ensemble des secteurs gouvernementaux au cours de l’actuel mandat gouvernemental.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page