Environnement

Maroc : La forêt de Gourougou, un site écologique et biologique d’exception à Nador

La province de Nador regorge de richesses naturelles, particulièrement son vaste couvert forestier qui s’étale sur 72.000 ha et qui se caractérise par sa diversité, allant des forêts et plantations d’arbres aux steppes de l’alfa et des plantes médicinales et aromatiques.

-Par El Houssain Laaouan (MAP)-

Parmi les sites de grand intérêt biologique et écologique dans la province, se démarque le massif de Gourougou et sa belle forêt escarpée, un site qui compte également de nombreux monuments historiques.

Situé à 20 km de Nador, ce massif, d’une superficie de 5.200 ha, compte plus de 70 espèces végétales, dont une dizaine s’espèces rares. Parmi elles, l’on trouve le pin, le camphrier, le thuya, le chêne et le cyprès.

Le Gourougou, qui constitue l’espace forestier le plus proche de la ville de Nador, compte aussi une importante faune, notamment un effectif de plus de 250 singes magot, une espèce menacée d’extinction, ainsi que de nombreuses espèces d’oiseaux, dont deux d’une importance internationale, à savoir le Pic de Levaillant et le Rougequeue de Moussier.

Une diversité écologique et biologique qui, combinée à des paysages d’une beauté saisissante et un panorama unique, fait de ce massif forestier, partagé par quatre communes territoriales, une destination privilégiée pour les amateurs de la nature et de la randonnée, parmi les habitants de Nador et les visiteurs de cette ville.

Malheureusement, cet afflux de visiteurs se traduit aussi par une multiplication des comportements nuisibles pour la nature, notamment le rejet des déchets et les pratiques à risque, pouvant provoquer des feux de forêt, une menace sérieuse pour cet espace naturel qui constitue le seul poumon vert pour les habitants de Nador et de ses environs.

Faire face à ces comportements, vecteurs de pollution et de déséquilibre pour le système écologique endémique, constitue une responsabilité partagée qui nécessite de multiplier les efforts visant la préservation et valorisation de ce patrimoine naturel.

C’est dans cette veine que l’Ithri Rif Club Athletic Nador a organisé récemment la 1ère édition de la «Green Hands Initiative», une vaste campagne environnementale pour le nettoyage et la sensibilisation à la préservation de ce site naturel exceptionnel.

Cette initiative, organisée avec l’appui de plusieurs partenaires institutionnels et de la société civile, a porté sur plusieurs activités écologiques, dont la mise en place de poubelles, la plantation d’arbres, des ateliers pour enfants et d’autres actions culturelles et de sensibilisation.

Il s’agit de mettre la lumière sur l’importance de la forêt de Gourougou, en sus de consacrer les valeurs écologiques et les comportements civiques chez la population locale, notamment les générations montantes.

Dans une déclaration à M24, la chaîne d’information en continu de la MAP, le directeur provincial des Eaux et forêts et de la lutte contre la désertification de Nador, Aziz El Knafi, a mis l’accent sur l’importance de cette forêt qui constitue un véritable réservoir de diversité biologique et environnementale, compte tenu de ses formations végétales et des espaces animales rares qu’elle abrite.

Cet espace joue le rôle de poumon vert pour l’ensemble de la province de Nador, d’où l’intérêt que porte l’ensemble des intervenants à la protection et la préservation de cette forêt, en vue d’accueillir ses visiteurs dans les meilleures conditions, a-t-il souligné.

Dans ce sens, M. El Knafi a mis en exergue les efforts déployés par la direction provinciale des Eaux et forêts au service des forêts de la province, à travers notamment la mise en place d’une nouvelle approche de gestion participative, le développement des espaces forestiers selon leurs potentiels respectifs, la numérisation du secteur, la mise en place de programmes de plantation d’arbres générateurs de revenus pour la population locale et la veille permanente pour prévenir les feux de forêt, dont le nombre atteint une trentaine chaque année.

De son côté, le président de l’Ithri Rif Club Athletic Nador, Soufian El Mqadem, a relevé la nécessité de mobiliser l’ensemble des partenaires et défenseurs de la nature pour sensibiliser à l’importance de préserver ce joyau naturel qu’est la forêt de Gourougou, qui connait, selon lui, un certain laisser-aller.

En conjuguant les efforts de tous les intervenants, il est possible de surmonter les effets de certains comportements nuisibles dont souffre cet espace qui fait partie du patrimoine national, a-t-il estimé, formulant l’espoir de voir les générations montantes contribuer fortement à l’amélioration de la situation et adhérer massivement aux initiatives visant la protection de cette forêt et de l’environnement en général.

A son tour, l’acteur associatif Ahmed Ghoudan a souligné l’importance écologique et biologique de ce site exceptionnel ainsi que son grand intérêt sur le plan historique et touristique, précisant que la «Green Hands Initiative» a porté aussi bien sur des interventions sur le terrain que sur des actions de sensibilisation des familles et visiteurs de ce joyau naturel.

Il a aussi appelé à réhabiliter les grottes naturelles et les forts historiques situées sur ce massif et qui souffrent de négligence, en plus de la restauration de la Maison de l’écologie et de l’éducation environnementale du site de Gourougou, pour en faire un véritable musée archéologique et naturel et un espace de sensibilisation aux questions de l’environnement, contribuant par là même au développement de l’écotourisme.

En effet, ce massif, qui offre une vue imprenable sur Nador et la lagune de Marchica, en plus de paysages époustouflants réunissant la forêt, la mer et les villages avoisinants, est sans nul doute un atout naturel et historique à même de contribuer au développement d’un écotourisme responsable, au bénéfice de l’environnement, de la société et de l’économie locale.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page