Société

Fondation Mohammed VI de Promotion des Œuvres sociales de l’Éducation-Formation : Bilan conséquent et projets prometteurs

La Fondation Mohammed VI de Promotion des Œuvres sociales de l’Éducation-Formation a tenu, jeudi dernier à Rabat, la 10ème réunion de son comité directeur dédiée à la présentation de son bilan d’activités au titre de l’année 2021.

Cette réunion, tenue sous la présidence de Youssef El Bakkali, avait également pour ordre du jour l’approbation du plan d’action 2022 de la Fondation et du budget alloué pour sa réalisation, indique un communiqué de la Fondation, cité par la MAP.

Ainsi, à fin 2021, le nombre d’adhérents a enregistré une hausse avoisinant les 4% par rapport à 2020, pour s’établir à 453.053, fait savoir la même source.

L’année 2021 a été marquée par l’adoption du projet de loi N°79.19 modifiant et complétant la loi N° 73.00 portant création et organisation de la Fondation, rappelle le communiqué, précisant que cette nouvelle loi élargit les prérogatives de la Fondation, qui, dorénavant, peut mettre en place et fournir un service médical au profit de la famille de l’Éducation-Formation, ainsi que les services de la Fondation aux personnels du secteur privé de l’enseignement.

En 2021, plusieurs autres chantiers ont été concrétisés en application des axes du plan d’action décennal 2018-2028, présenté devant Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Il s’agit en l’occurrence de l’inauguration de 3 complexes touristiques « Zephyr » à El Jadida, Ifrane et Agadir, du lancement de la deuxième édition du Programme « Nafida » et du lancement du nouveau programme d’aide au financement « Yassir ».

Dans le domaine de la santé, près de 290.000 dossiers, toutes prestations confondues, ont été réglés au titre de 2021, à un coût total dépassant les 220 millions de dirhams (MDH), fait savoir la même source, notant que le nombre total de dossiers traités depuis 2004 s’élève à plus de 2,5 millions dossiers, pour un coût global de plus de 1,86 milliard de dirhams (MMDH).

Le programme IMTILAK, lancé en septembre 2019, a facilité, quant à lui, l’accès de plus de 22.000 adhérents au logement principal, dont 9.883 bénéficiaires enregistrés au titre de 2021. L’engagement financier de la Fondation dans ce cadre est de l’ordre de 1,3 MMDH.

S’agissant du volet Éducation-Formation, la Fondation a accordé au titre de 2021, 1.884 bourses de mérite « ISTIHQAQ » aux bacheliers ayant obtenu la mention « très bien », au coût de 76 MDH, tandis que plus de 25.000 enfants d’adhérents, dont l’âge est compris entre 4 et 6 ans, ont bénéficié de l’enseignement préscolaire pour un montant dépassant les 49 MDH.

A cela s’ajoute le lancement du programme NAFIDA II, entré en vigueur depuis juin 2021, pour promouvoir l’accès de la famille de l’enseignement aux technologies de l’information et de la communication. Ce programme consiste en la subvention d’acquisition des ordinateurs et en l’octroi de réductions tarifaires sur les tarifs publics d’abonnement à la connexion internet haut débit (4G et fibre optique) et à la téléphonie mobile auprès des trois opérateurs télécoms nationaux. Depuis son lancement, plus de 21 MDH ont été déboursés par la Fondation.

Au niveau de son action culturelle, la Fondation a consacré les talents artistiques de 6 enseignants ayant remporté la première édition du Prix de l’Excellence Culturelle et Artistique, dédié au personnel de l’Éducation-Formation.

En matière de voyages, la Fondation subventionne le transport de ses adhérents et celui de leurs familles, en y allouant une enveloppe budgétaire annuelle de 25 MDH, leur permettant de se déplacer en illimité, par train ou en autocar, à tarifs réduits. En 2021, plus d’un million de voyages par voie ferroviaire et plus de 63.000 déplacements en autocars ont été subventionnés.

Par ailleurs, la Fondation poursuit la concrétisation de son plan d’action stratégique, souligne le communiqué, ajoutant que de nombreux chantiers sont en cours, et couvrent différents champs d’intervention de la Fondation (création des centres de santé, unités médicales mobiles, construction des écoles préscolaires, des centres socio-culturels, des centres d’estivage, des clubs sportifs…).

A la fin de la session, les membres du Comité ont exprimé leur satisfaction quant aux réalisations présentées et ont approuvé, à l’unanimité, le projet de budget au titre de l’année 2022, conclut le communiqué.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page