Société

L’usine de fabrication de vaccins anti-covid et autres vaccins, un projet «de la plus haute importance», déclare le PDG de Recipharm

L’usine de fabrication de vaccins anti covid-19 et autres vaccins, dont SM le Roi Mohammed VI a présidé, jeudi à Benslimane, la cérémonie de lancement des travaux de réalisation, constitue un projet « de la plus haute importance », qui sera prêt courant 2022, a affirmé le PDG de la société suédoise Recipharm, Marc Funk.

Dans une déclaration à la presse en marge de la cérémonie, M. Funk a relevé qu’« Aujourd’hui marque les premiers pas concrets de cette usine de remplissage à portée vaccinale (..) ce projet est évidemment de la plus haute importance ».

« Nous sommes en charge de la mise en exécution de la vision de SM le Roi », a souligné le PDG de la société suédoise, un des partenaires du projet.

« Nous allons nous y atteler sans relâche pour que le projet soit réalisé dans le courant de l’année 2022 », a-t-il assuré, à ce propos.

Cette unité industrielle s’inscrit dans le cadre de la Vision de SM le Roi destinée à positionner le Royaume en tant que hub biotechnologique incontournable en Afrique et dans le monde, capable d’assurer les besoins sanitaires du Continent à court et à long terme, en y intégrant la recherche pharmaceutique, le développement clinique, la fabrication et la commercialisation de produits biopharmaceutiques de grande nécessité. Elle doit mobiliser à terme un investissement d’environ 400 à 500 millions d’euros.

Fruit d’un partenariat public-privé, notamment l’accompagnement de la société suédoise Recipharm, un des leaders mondiaux de la biotechnologie et de l’industrie du « Fill & Finish », ce projet permettra d’assurer l’autosuffisance du Royaume en matière de vaccins et de faire du pays une plateforme de biotechnologie de premier plan à l’échelle du Continent africain et du monde dans le domaine de l’industrie du « fill & finish ». (Avec MAP)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page