Kiosque

L’élection du Maroc au CPS de l’UA : Un nouveau succès de la diplomatie marocaine

L’élection du Maroc au Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) constitue une nouvelle réalisation qui s’ajoute aux succès diplomatiques du Royaume du Maroc, a écrit le site d’information égyptien +Sada El Balad+.

Dans un article intitulé : « Une nouvelle réalisation pour la diplomatie de Rabat : Le Maroc est membre du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine », le site souligne que l’élection du Maroc par le Conseil exécutif de l’Union africaine, à Addis-Abeba, avec plus des deux tiers des voix, en tant que membre du Conseil de paix et de sécurité de l’Union pour un mandat de trois ans, vient couronner les efforts déployés par le Royaume depuis son retour dans l’Union africaine et constitue une affirmation de son leadership au niveau du continent.

Ce choix « constitue une consécration des efforts diplomatiques du Royaume au niveau continental, et une reconnaissance de son rôle dans la prévention et la gestion des conflits, et la reconstruction après leur fin, sous le leadership clairvoyant de Sa Majesté le Roi Mohammed VI », ajoute l’article.

Et d’estimer que cette élection est l’un des éléments les plus importants ayant marqué la 40e session ordinaire du Conseil exécutif de l’Union, qui s’est tenue les 2 et 3 février au siège de l’organisation africaine à Addis-Abeba, avec la participation du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, qui dirige la délégation participant à cette session préparatoire du 35e Sommet de l’UA.

L’auteure de l’article souligne que l’élection du Royaume pour un second mandat au sein de cet organe permanent de décision de l’Union africaine pour la prévention, la gestion et le règlement des conflits intervient quelques mois après l’investiture d’une nouvelle direction à la tête du Conseil de paix et de sécurité, ou ce qui est devenu le Département des Affaires politiques, de paix et de sécurité de l’Union africaine, ce qui rompra certainement avec les pratiques et les manœuvres du passé.

L’auteure a notamment relevé que le Maroc avait exprimé son ferme soutien au nouveau Commissaire de l’Union africaine aux Affaires politiques, à la Paix et à la Sécurité, Bankole Adeoye, dans l’accomplissement de sa nouvelle mission, soulignant que l’élection du Royaume pour ce nouveau mandat est l’aboutissement de ses efforts visant à préserver l’unité et la solidarité africaines à travers la clarté, l’objectivité et l’impartialité, et à placer les intérêts de l’Afrique et des Africains au centre de ses préoccupations, afin de consacrer la politique africaine du Maroc sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qui a appelé à l’émergence d’une nouvelle Afrique, forte et audacieuse qui se charge de défendre ses intérêts.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page