Culture & Arts

Maroc : La section de l’Oriental de la FMEJ élit un nouveau président

La section régionale de l’Oriental de la Fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ) a tenu, vendredi, une Assemblée générale extraordinaire, marquée par l’élection à l’unanimité d’un nouveau président, en la personne d’Abdelali Jabri.

L’Assemblée s’est tenue en présence des membres du bureau exécutif et des présidents d’autres sections régionales de la Fédération, sous le thème : « Pas de décollage de la presse régionale sans crédibilité et déontologie ».

Dans une déclaration à M24, la chaîne d’information en continu de la MAP, le président de la FMEJ, Noureddine Miftah, a indiqué que cette Assemblée générale extraordinaire, qui intervient une année après l’élection du précédent bureau de la section, a pour but de donner un nouvel élan à cette représentation régionale et répondre à la volonté des membres de la Fédération dans l’Oriental d’ouvrir une nouvelle page au service du secteur et de la région.

Cette étape organisationnelle s’inscrit dans le cadre de l’action de la FMEJ visant à mettre à niveau la presse régionale et à la placer au cœur du chantier de développement en cours dans la région, a-t-il ajouté, soulignant que ce projet ambitieux répond à la conviction qu’il ne peut y avoir de développement régional sans une presse régionale forte.

De son côté, M. Jabri, directeur de publication du journal électronique «GIL24.com», a déclaré que cette Assemblée générale extraordinaire ouvre une nouvelle étape sur la voie de la promotion des entreprises de presse sur les plans économique et médiatique, ajoutant que les entreprises médiatiques de l’Oriental souffrent de la faiblesse des moyens financiers, mais aussi du manque de déontologie dans la pratique du métier.

La section régionale de l’Oriental entend mettre en place des partenariats avec les institutions publiques et privées pour soutenir les entreprises de presse, et des programmes de formation dans le respect de la déontologie, en harmonie avec le programme de la FMEJ dans ce domaine, a-t-il affirmé.

Dans une déclaration finale sanctionnant les travaux de cette Assemblée générale extraordinaire, la FMEJ a souligné que cette rencontre « a été nécessaire pour garantir que la presse régionale au niveau de l’Oriental restera fidèle aux valeurs de la Fédération et aux règles professionnelles et de la déontologie », estimant que toute déviation de cette voie mettra à néant les espoirs de mise à niveau de cette presse afin qu’elle gagne la confiance de la société et le respect des acteurs.

Tout en exprimant la satisfaction pour l’adhésion des collègues dans cette région au projet fédérateur de la FMEJ, le document relève que la réalité de la presse dans l’Oriental « requiert une plus grande interaction de la part de l’ensemble des parties concernées, afin de permettre à ce secteur de sortir d’une spirale de dysfonctionnements, notamment l’absence quasi-totale de ressources publicitaires et la grande précarité marquant le modèle économique des entreprises de presse ».

L’Assemblée générale extraordinaire, qui a passé en revue les acquis de l’action des différentes sections régionales de la FMEJ, a salué le modèle innovant et réalisable élaboré par cette force de proposition fédérale, ayant pour finalité de conclure des partenariats avec l’ensemble des acteurs, dans le cadre de fonds régionaux destinés à sauver la presse locale. Ce modèle requiert le respect strict par les éditeurs des valeurs de sincérité et de crédibilité et l’attachement aux bonnes pratiques, tout en œuvrant activement en faveur du regroupement des entreprises et de l’unification des rangs, lit-on dans la déclaration finale.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page