Kiosque

Un groupe de médecins congolais va faire la spécialité au Maroc (Médias)

Vingt-quatre médecins, bénéficiaires d’une bourse du Royaume du Maroc, « vont poursuivre leurs études dans ce pays ami et frère à la Rdc », rapportent des médias rd congolais.

Sous le titre : « Bénéficiaires de bourse : 24 médecins congolais vont poursuivre leur spécialisation au Maroc », le journal +Le Quotidien+, notamment, indique que ces médecins, inscrits dans différentes Facultés de Médecine et de Pharmacie de la RDC, vont être dispatchés à Casablanca, Fès et Marrakech, où ils vont se spécialiser dans différentes disciplines médicales telles que la pédiatrie, la traumatologie-orthopédie, la chirurgie générale, la rhumatologie, l’oncologie médicale, la médecine nucléaire, la médecine d’urgences et de catastrophe, la neurochirurgie, l’anesthésie et réanimation, l’oto-rhino-laryngologie et l’hématologie-clinique.

De son côté, le journal +Forum des As+ rapporte que ce groupe de médecins bénéficiaires des bourses d’études, a été reçu, mardi 19 avril courant à Kinshasa, par l’ambassadeur du Maroc en RDC, Rachid Agassim.

S’agissant des études supérieures, un plus grand engouement pour la destination Maroc est notable, soulignent les deux journaux, rendant compte d’un message d’encouragement et d’orientation empreint de conseils adressés aux bénéficiaires des bourses du Royaume du Maroc. « En effet, des milliers d’étudiants venant de tous les pays du continent africain ont choisi de poursuivre leurs études et formation au Maroc, devenu une destination de choix », souligne l’ambassadeur, cité par +Le Quotidien+, ajoutant qu’une meilleure formation, dans des conditions idéales qu’offre le Royaume, est le socle de la coopération maroco-africaine ; une coopération supervisée par l’Agence marocaine de Coopération internationale (AMCI).

M. Agassim, qui s’est félicité, à l’occasion, de l’excellence des relations qui existent entre son pays et la RDC, a affirmé à l’endroit des médecins congolais que la meilleure façon de servir leur pays sera de terminer leurs études et de revenir travailler en République démocratique du Congo, car la nation a besoin d’eux et de leurs expériences, selon +Le Quotidien+.

L’ambassadeur a rappelé que son pays entretient avec l’Afrique une coopération basée sur le partage et aussi sur le principe gagnant-gagnant, rapporte, de son côté, à ce sujet, +Forum des As+ qui a titré sur : « Rachid Agassim exhorte les boursiers à rentrer au pays après leur spécialisation », précisant qu’il a conseillé aux médecins bénéficiaires de la bourse du Royaume du Maroc de rentrer au pays une fois les diplômes de spécialisation obtenus. « Je le dis même aux Marocains (…), « nos pays africains ont besoin de nos compétences », a-t-il martelé, espérant que toutes les compétences africaines reviennent en Afrique qui en a besoin.

Le diplomate marocain s’est voulu rassurant quant aux conditions d’accueil, d’études et de vie que les médecins boursiers allaient rencontrer « dans ce pays réputé légendairement hospitalier », indique encore +Forum des As+, rapportant qu’il a affirmé auprès des médecins boursiers qu’ils allaient « profiter d’une très bonne formation aussi bien au  niveau du cursus, aussi bien au niveau des installations, des CHU » et qu’ils allaient suivre leurs spécialisations dans trois villes merveilleuses : Fès, Casablanca et Marrakech. Des villes dont l’ambassadeur Agassim a loué le cadre d’accueil.

Les deux journaux rappellent également qu’en plus de ces 24 bourses pour la spécialisation en Médecine, 160 autres bourses ont été accordées cette année à des étudiants congolais pour le cycle normal, après le Baccalauréat, et 30 autres accordées pour la formation professionnelle ainsi que 10 bourses dans le cadre du programme Excellentia, de la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi ; programme initié par la Première dame de la RDC.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page