Kiosque

Les domaines à fort impact socio-économique en RDC, au centre de la coopération maroco-congolaise

« Le Maroc réitère son engagement à accompagner la Rdc dans ses efforts de développement », a titré, jeudi, dans sa rubrique Internationale, le média congolais +lequotidien.cd+qui reprend le communiqué conjoint, rendu public, à l’issue de l’entretien entre le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères de la République démocratique du Congo, Christophe Lutundula Apala Pen’Apala.

Cet entretien a eu lieu en marge de la réunion ministérielle de la Coalition Globale Anti-Daesh tenue à Marrakech, le 11 mai 2022, écrit +Lequotidien.cd+, rapportant que « M. Nasser Bourita a lancé un appel à l’UA et à l’ONU d’accompagner les efforts des leaders de la Communauté de l’Afrique de l’Est notamment en s’impliquant activement dans la mise en œuvre rapide du plan de paix élaboré par les Chefs d’État du Burundi, du Kenya, de l’Ouganda et de la RDC ».

Citant le communiqué conjoint, sur le volet de la coopération bilatérale, le journal congolais indique que « M. Nasser Bourita a réitéré l’engagement du Royaume à accompagner la RDC, dans ses efforts de développement, notamment dans les domaines à fort impact socio-économique en RDC, tel que l’agriculture, la santé, l’eau, l’électricité et les énergies renouvelables. Dans cet esprit, les deux ministres ont convenu de tenir des comités mixtes sectoriels pour la mise en œuvre de projets et de plans d’action concrets dans les secteurs ciblés ».

« De même et tout en se félicitant de la mise en place en février 2020 d’une Chambre de Commerce et d’Industrie Maroc/RDC (CCIMC), les deux parties ont convenu de la programmation en 2022 des travaux de la 6ème Grande Commission Mixte de Coopération maroco-congolaise ainsi que du Forum économique Maroc/RDC, en vue de promouvoir davantage les échanges commerciaux et économiques entre les deux pays et mettre à profit la présence consulaire congolaise à Dakhla, qui est appelée à devenir un pôle d’excellence en matière d’intégration économique régionale », rapporte également Le Quotidien.

Sur ce volet, le média congolais rapporte, en citant le communiqué conjoint, que « le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères de la République Démocratique du Congo a réaffirmé le soutien que la RDC apporte au Plan d’Autonomie au Sahara dans le cadre de l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc, raison pour laquelle, du reste, elle a nommé un Consul Général à Dakhla, et appelle tous les États épris de paix et de justice de l’y encourager. Dans le même sens, il a réitéré l’appui de la RDC à la recherche d’une solution durable en sauvegardant l’intégrité territoriale, l’unité et la souveraineté du Royaume du Maroc, sous l’égide exclusive de l’Organisation des Nations Unies et dans le respect de la décision 693 du Sommet des Chefs d’État et de Gouvernement de l’Union Africaine de juillet 2018 reconnaissant une telle exclusivité à l’ONU en vue de la solution du conflit régional autour du Sahara ».

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page