Divers

Bill Gates : les cryptos et NFT, « 100% basés sur la théorie du plus grand fou »

Bill Gates fait la une des médias en qualifiant les cryptomonnaies et les NFT de « 100 % fondés sur la théorie du plus grand fou », un concept financier selon lequel même les actifs surévalués peuvent rapporter de l’argent à condition de trouver un plus grand fou à qui les vendre.

« Il est évident que les images numériques coûteuses de singes vont améliorer le monde de façon considérable », a plaisanté Bill Gates cette semaine en référence au projet NFT Bored Ape Yacht Club.

Bill Gates a participé à une séance de questions-réponses dans le cadre d’un événement Tech Crunch consacré au changement climatique et à la technologie, au cours duquel il a réaffirmé sa position vis-à-vis des cryptoactifs et des NFT (Non fungible token, soit Jeton non fongible ou non interchangeable avec un autre même type de jeton).

Il considère les jetons non fongibles et les cryptomonnaies comme des actifs fondés sur la « théorie du plus grand fou », une approche qui affirme que l’on peut faire des profits avec un actif surévalué tant qu’il y a quelqu’un qui est prêt à l’acheter pour plus que ce qu’on avait payé. Au bout du compte, le marché sera inondé et il n’y aura plus de « fous » qui adhèrent à la vague de rentabilité de cet actif. En d’autres termes, ces actifs surévalués prennent de la valeur si suffisamment de personnes sont convaincues qu’ils valent quelque chose.

Plutôt que de dépenser son argent dans des actifs numériques volatiles, il a déclaré qu’il préférait investir dans des actifs aux résultats tangibles, comme des fermes ou des usines, « ou une entreprise où l’on fabrique des produits », et qu’il ne détenait aucune position dans les cryptomonnaies ou les NFT.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page